AccueilEconomieJéco à Lyon : trois jours de réflexion pour imaginer l’économie de demain

ECONOMIE Jéco à Lyon : trois jours de réflexion pour imaginer l’économie de demain

"Faires des utopies une opportunité", c'est le thème des 14e Jéco (Journées de l’Economie) qui se tiennent du 3 au 5 novembre à Lyon. 60 conférences et 270 intervenants pour proposer au grand public une vision panoramique de l’économie de demain.
Jéco à Lyon : trois jours de réflexion pour imaginer l’économie de demain
© Julien Verchère - Organisateurs, élus et partenaires espèrent transformer ces Jéco 2021 en grand moment de réflexion collective au service de l'économie de demain.

Economie Publié le ,

Les Jéco – pour Journées de l’économie – ont débuté à Lyon mercredi 3 novembre. Trois journées riches en conférences et débats jusqu’à vendredi pour réfléchir collectivement à ce que sera l’économie de demain. Le tout dans un monde plus complexe que jamais, marqué par la pandémie de Covid-19, la crise climatique et les mutations numériques.

Autour du thème "Faires des utopies une opportunité", 60 conférences sont au programme de cette 14e édition, dont 21 digitales.

"L’ambition est double : continuer à connaitre le succès en ligne initié l’an dernier avec plus de 50 000 connexions en trois jours, mais aussi retrouver le plaisir du présentiel dans quatre lieux", résume Pascal Le Merrer, directeur général des Journées de l’Economie.

Des thématiques foisonnantes

S’appuyant sur plus de 90 partenaires, mécènes ou institutionnels, les Jéco investissent la Bourse du travail et trois nouveaux lieux : la Cité de la Gastronomie, l’université catholique de Lyon (Ucly) et l’université Lyon 3.

Le programme complet des Jéco 2021

Trois grandes conférences scandent le programme, en phase avec les bouleversements à l’œuvre. « Un chemin vers un monde plus résilient ? » ce mercredi 3 novembre, « Rebâtir la souveraineté technologique » jeudi 4, et « Penser l’économie post-pandémie » en clôture vendredi 5.

Mais les thématiques abordées seront foisonnantes, du délitement des services publiques aux enjeux de la croissance verte en passant par la réinvention de l’économie de la santé ou le rapport entre banques centrales et démocratie.

"La crise des invisibles" pour toile de fond selon Pascal Le Merrer

"Inventer un modèle de la société désirable, avec des individus qui trouvent sur les territoires des façons de vivre qui collent à leurs aspirations", illustre Pascal Le Merrer, selon lequel "c’est la crise des invisibles qui va traverser tout le programme de ces Jéco 2021".

Pour le directeur général des Jéco, un nouvel équilibre est à trouver "avec un grand triangle marché – Etat – société civile au centre duquel se trouvent les territoires". Une sorte "de grand moment flou" pour Pascal Le Merrer, sur fond de crise du monde intégré et d’instabilité géopolitique.

Autant de facteurs qui favorisent les desseins des "marchands de doute", autre objet d’attention de ces Jéco.

Laurence Boone : "La crise pandémique a démontré l’extrême fragilité de nos économies"

© Banque centrale européenne / Wikimedia commons

Laurence Boone, chef économiste de l’OCDE, est l’une des intervenantes marquante de cette édition 2021 aux côtés d’autres personnalités telles que Laurent Berger, secrétaire national de la CFDT, ou Daniel Cohen, président de l’Ecole d’Economie de Paris.

"La crise pandémique a démontré l’extrême fragilité de nos économies. Elle a aussi mis en exergue les capacités différenciées des acteurs des politiques publiques à se mobiliser, avec pour certains pays une extrême résilience", relève-t-elle.

Evoquant le monde de demain, Laurence Boone attire l’attention sur le fait que la transition énergétique est devenue "un sujet économique et financier", tout en percutant les territoires et les vies personnelles.

Confiance dans les institutions et coopération internationale, deux facteurs majeurs

L’économiste insiste par ailleurs sur les enjeux liés à l’éducation et à la santé, tout comme ceux en rapport avec la confiance des citoyens dans leurs institutions et la nécessité de bâtir une nouvelle coopération internationale. "Tous ces sujets s’imbriquent, il est nécessaire d’être transparent et de les évoquer le plus largement avec la population", achève Laurence Boone.

Autant de réflexions et de débats avec le grand public qui devraient animer les Jéco 2021 à Lyon jusqu’à vendredi.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?