AccueilEconomieJean-Marc de Boni, banquier éthique

Jean-Marc de Boni, banquier éthique

Jean-Marc de Boni, banquier éthique
Photo Nicolas Robin - Jean-Marc de Boni, Président du Directoire de la Société financière La Nef

Economie Publié le ,

Enfant des montagnes, Jean-Marc de Boni ne reste jamais longtemps loin des pâturages grenoblois, sa région d’origine. D’elle, il aime tout. Sa beauté fragile et une forte conscience de l'obligation de protéger son environnement. Son mode de vie, transmis par son père passionné de montagne. Son état d'esprit, viscéralement ancré dans son quotidien. "Les montagnards sont des gens vrais, qui donnent une valeur forte à l'humain. Ils vivent discrètement, retirés loin des regards du monde, mais ils avancent", souligne le randonneur.

Paradoxalement, la montagne l'a amené à découvrir la mer et la voile, son autre passion. "Ce n'est pas si éloigné, c'est le même état d'esprit avec la même conscience de son environnement", explique l'écologiste convaincu. "Ce n'est en rien une construction intellectuelle ni politique chez moi mais un besoin vital, presque viscéral. Et des actes concrets au quotidien", confie-t-il.
Dans ce contexte, être le président d'une banque éthique – la Nef a obtenu en avril 2015 l'agrément pour étendre ses activités – s'inscrit parfaitement dans le parcours de l'homme. "Ce n'est pas une posture, c'est pour moi la meilleure façon de conjuguer mes valeurs personnelles et professionnelles", souligne l'économiste, diplômé des Universités Joseph Fournier de Grenoble et de Brighton.
Mais cette prise de conscience ne fut pas automatique. En 2008, après plusieurs années professionnelles passées à la Caisse d'Epargne où il crée de toute pièce le marché de l'entreprise, "une formidable expérience", c'est néanmoins la déroute.
"Avec la crise, vient le temps de la désillusion. J'ai été choqué par la réaction de la profession et notamment le fait de couper les vivres aux entreprises locales pour préserver leurs intérêts. J'étais révolté", explique-t-il. Car il ne conçoit pas le rôle d'un banquier régional de cette façon. "J'ai de l'admiration pour ceux qui entreprennent, qui investissement et qui prennent des risques. Ceux qui servent l'esprit d'entreprise", souligne-t-il.
Approché par un cabinet de recrutement qui lui vente les mérites de la Nef, il refuse, dans un premier temps de considérer son cas. "Je ne voulais plus entendre parler des banques ! ", se justifie-t-il en riant. Il veut quitter le milieu pour se mettre aux services d'une PME et tenter une aventure entrepreneuriale.


Son manifeste pour une banque éthique finira néanmoins par le convaincre de prendre en charge "cette graine de banque pour la transformer en un véritable acteur éthique aux valeurs fortes", indique-t-il. A la Nef, il a les coudées franches et se sent entrepreneur. "Nous sommes innovants en matière bancaire et j'ai la nette sensation de faire partie de ce milieu", souligne-t-il encore.
Fier d'être à la tête d'une entité "aboutie et structurée, dont les 36 000 sociétaires font souvent le choix du cœur", Jean-Marc de Boni est convaincu de la portée de son action éthique. Il milite pour une autre finance, transparente et de confiance. "Pendant trop longtemps, on s'est contenté de récolter de l'épargne assurant un taux de rendement sans expliquer clairement à quoi elle était destinée. Aujourd'hui, si les banques s'obstinent encore à ne pas communiquer là-dessus, elles vont contre les aspirations de la société et contre leurs propres intérêts. Elles sont condamnées à disparaître", assure-t-il, bien décidé à ne pas faire partie du lot.

Jean-Marc de Bony en cinq mots clés

Date : 1994, ma rencontre avec les dirigeants de la Caisse d’Epargne. Ils ont fait de moi un véritable intrapreneur

Lieu : Saint Nicolas de Véroce (Haute-Savoie), un balcon fantastique sur la chaine du Mont-blanc

Ambition : Continuer à être un accoucheur d’entreprise

Citation : "Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient faire le contraire et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire", Confucius

Personnalité : Saint-Exupéry pour son engagement et sa volonté de relier les hommes, son regard sur la société et son écriture

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?