AccueilEconomieIndustrieJean Breton : « Sortir du fonctionnement pyramidal pour innover »

Jean Breton : « Sortir du fonctionnement pyramidal pour innover »

Directeur du cluster Peak de Thésame, centre de ressources en innovation organisationnelle et en technologie installé à Annecy, Jean Breton explique en quoi le déploiement de nouvelles relations collaboratives clients / fournisseurs peut devenir un atout majeur dans la stratégie d'innovation des entreprises industrielles.
Jean Breton, Directeur du cluster Peak
©Pict'Your - Jean Breton, Directeur du cluster Peak

EconomieIndustrie Publié le ,

Quel est le lien entre l'innovation et la relation client / fournisseur ?

Aujourd'hui, nous basculons de plus en plus dans un univers où les entreprises doivent innover très vite pour dégager de la marge. Or, qu'il s'agisse d'innovation produit à travers la R&D ou d'innovation de services, elles ne peuvent pas mobiliser des ressources de façon infinie en interne. A un moment donné, pour faire sortir des produits et des services innovants à grand rythme, et avec des contenus de plus en plus en rupture, elles doivent donc envisager d'intégrer des acteurs externes pour structurer cette démarche d'innovation. Ce n'est pas forcément nouveau, mais cela devient de plus en plus prégnant et de plus en plus utile pour des raisons économiques. Elles font donc le choix de se recentrer sur un certain nombre de sujets et décident d'associer des acteurs externes dans la conception et la réalisation de leurs innovations.

Comment cela se traduit-il concrètement ?

Dans ce processus de mutation des stratégies d'innovation, on n'associe pas uniquement des laboratoires, des écoles, des centres techniques… Aujourd'hui, certains fournisseurs de la supply chain sont détenteurs d'une partie de l'offre nouvelle que les entreprises sont en train de préparer. Au sein du cluster Peak, nous incitons donc les entreprises à regarder dans leur supply chain, car certains de leurs fournisseurs peuvent devenir de véritables partenaires de l'innovation. Sur 100 fournisseurs, il y en a peut-être une dizaine avec lesquels elles peuvent créer une relation beaucoup plus stratégique. Il faut donc travailler autrement avec eux dans une démarche réellement collaborative.

Comment peut-on développer les compétences innovations de ses fournisseurs ?

C'est un peu comme développer les compétences en interne dans son entreprise. Nous proposons donc aux entreprises d'étendre la même philosophie aux compétences externes. Aujourd'hui, il faut être dans un mode de management qui stimule les collaborateurs, ou les fournisseurs, et qui peut faire monter chacun en maturité et en autonomie. C'est ainsi qu'ils seront proactifs dans la proposition d'idée nouvelles, voire porteurs de nouveaux projets. Il faut sortir du fonctionnement pyramidal et développer de nouvelles compétences relationnelles dans l'écoute des partenaires.

Propos recueillis par Jacques Donnay

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?