Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Jazz: un Rhino quadragénaire en forme

le - - Musique

Jazz: un Rhino quadragénaire en forme
©Gwen Lebras - André Manoukian et China Moses (dim. 7 oct. en l'église de Villars), l'un des 36 concerts programmés

Si malheureusement, le rhinoceros est un animal en voie de disparition, le Rhino Jazz lui, porte bien la quarantaine, plus en forme que jamais.

S'il n'a pas l'aura des festivals d'été de Vienne, ou de Marciac, Le Rhino Jazz Festival a le génie d'apporter la joie de la musique au coeur de l'automne dans des territoires majoritairement à l'écart des métropoles lyonnaise et stéphanoise, en particulier dans la Vallée du Gier. Cette belle idée, lancée en 1977 par un passionné, Jean-Paul Chazalon, le président du festival, tient la route depuis 40 ans.

Encore une belle programmation avec des artistes renommés ou moins connus, des plus jeunes et des plus anciens, citons pêle-mêle, : Louis Sclavis, Rhoda Scott, China Moses & André Manoukian, American Gospel, Claudia Solal & Benjamin Moussay,Zozophonic Orchestra,Caroline Bugala, Les Doigts de l'Homme, Roberto Fonseca... En tout 35 concerts sur la période sans compte les boeufs ici et là (toute la progra. sur www.rhinojazz.com).

De Saint-Paul-en-Cornillon (Loire) à Feurs ; de Villeurbanne à La Valla-en-Gier, en passant par Rive-de-Gier, ou Saint-Chamond... C'est une trentaine de communes qui sont de la fête du jazz, irriguées par le Rhino.

L'animal, qui semble sorti du fond des âges préhistoriques, arbore fièrement sa corne sur l'affiche depuis 1991 : un coup de coeur de Jean-Paul Chazalon, pour le graphisme et les peintures de l'artiste Jacques Barry.

Aujourd'hui, six salariés travaillent sur la quarantième édition, le festival affiche une fréquentation de 25000 entrées, plutôt stable sur les dix dernières années. Jusqu'au 27 octobre, le Rhino déroule sa programmation, dans des fermes, châteaux, églises, théâtres et salles polyvalentes en tous genres.

Un festival ancré dans son territoire, et soutenu, entre autres par des collectivités territoriales, qui apporte sa contribution pédagogique aux enfants du cru.

Ainsi, la chanteuse, prof de chant et cheffe de choeur, Sabine Kouli, va-t-elle oeuvrer pour transmettre la passion du gospel, du blues, du jazz au travers 4 concerts scolaires et 40 ateliers, touchant 2500 élèves, pendant et après le festival jusqu'en décembre.

Le Rhino va partout porter la bonne parole et la bonne musique sur le territoire, jusque dans les gares de Saint-Chamond (concert de violoncelle avec Dom le 28 septembre de 6h à 8h30), Saint-Etienne, Rive-de-Gier (expos photos de Roger Berthet); à la Cité du Design (expo Bowie+ concerts 7 et 11 octobre), le Rhino sera aussi à la Fête du livre le 13 octobre, à la médiathèque de Saint-Chamond (atelier d'écriture les 9 et 11 octobre).

Autres rendez-vous sympathiques en parallèle à la programmation des grands concerts, les "boeufs" au château du Jarez (Saint-Chamond), "dans Le plus petit Club de Jazz du Monde (entrée libre, 13, 20, 27 sept.; 10,17, 26 oct.)", avec toute une série de musiciens, et la participation du conservatoire jazz de Saint-Cham.

Bowie, c'est beau oui !

A lieu cette année le David Bowie's Project Saison 2. La reprise de cet évènement dans le cadre du Rhino atteste d'un certain succès de l'opération, qui mêle une expo et une double création musicale aussi inédite qu'intrigante. Saint-Etienne accueille une présentation de 600 objets liés à l'artiste, concoctée par le commissaire d'expo Eric Tandy, confiés par les plus grands collectionneurs («Bowie Odyssée» du 04 au 13 oct. site manufacture). Bowie l'Anglais a joué beaucoup de jazz, même si l'artiste pop protéiforme disparu le 10 janvier 2016, est resté davantage dans les mémoires pour tout autre chose.

L'idée de rendre hommage à la star de la musique pop rock est due à Ludovic Chazalon, programmateur du Rhino Jazz. Une envie de passionné qui se concrétisa l'an passé par trois créations mondiales : une soirée avec les groupes Possible(s) Quartet et Impérial Quartet et une dernière : The band from David Bowie's Blackstar avec la venue au festival des musiciens - le saxophoniste de jazz new-yorkais Donny McCaslin et son groupe - qui avaient accompagnés David Bowie sur son ultime chef d'œuvre, Black Star.

Cette année, deux créations Bowie Acoustic et Bowie Symphonic excitent notre curiosité et nos oreilles et valent sûrement le déplacement à Saint-Etienne au Fil le 4 octobre pour le premier rendez-vous et à l'Opéra, le 6, pour le concert, avec l'orchestre symphonique "Ose ! ".

Tous les détails www.rhinojazz.com




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer