AccueilIndustrieJacques Longuet prend les commandes de la délégation régionale EDF

Jacques Longuet prend les commandes de la délégation régionale EDF

Un peu moins de 20 ans après sa première prise de fonction en Rhône-Alpes, Jacques Longuet a été nommé délégué régional EDF. Il succède à François Corteel, qui a fait valoir ses droits à la retraite.
Jacques Longuet prend les commandes de la délégation régionale EDF
D.R.

EconomieIndustrie Publié le ,

Jacques Longuet ne s’en cache pas, le poste de délégué régional EDF auquel il vient d’être nommé le faisait rêver depuis longtemps. « J’étais déjà candidat il y a 4 ans, et lorsque François Corteel a été amené à prendre sa retraite, je me suis de nouveau positionné. C’est un poste rare, à la rencontre de tous les métiers du groupe EDF dans la région. Il est donc enthousiasmant, car il faut les mettre en synergie au service du développement des territoires », explique-t-il.

A 58 ans, ce diplômé de l’Ecole nationale supérieure des industries chimiques de Nancy se passionne réellement pour ce poste qui le place dans unrôle de coordinateur et de facilitateur de la réussite des métiers du groupe. « Mais toujours au service des territoires et c’est cela qu’il faut retenir avant tout », souligne-t-il.

Car le groupe EDF est aujourd’hui un acteur industriel majeur dans la nouvelle grande région Auvergne Rhône-Alpes, où il assure tous ses métiers opérationnels, mais aussi des métiers d’ingénierie et même des métiers d’expertise, d’innovation… « L’intérêt de cette région réside dans le fait qu’elle recèle encore un véritable potentiel de développement dans beaucoup d’industries, dans le tertiaire et dans l’agriculture. Notre vocation, c’est d’aider les acteurs de ces différents secteurs à atteindre leurs objectifs de développement », analyse Jacques Longuet, qui connaît sur le bout des doigts un territoire où il a notamment assumé, à partir de 2012, la charge de directeur inter régional ERDF Rhône-Alpes Bourgogne.

Pour cela, EDF s’efforce d’accompagner la mise en œuvre de la loi sur la transition énergétique. « Nous voulons aider au développement des énergies renouvelables dans la région, détaille-t-il. C’est encore plus important ici, où nous avons des moyens de production extrêmement solides avec l’hydraulique et le nucléaire, qui nous donnent une base totalement décarbonnée. Notre région est la première productrice d’énergies renouvelables en Europe. Et nous pouvons aller encore plus loin sur le photovoltaïque, sur l’éolien. »

Dans le même temps, EDF entend contribuer au développement d’une activité durable sur le territoire par ses achats, par sa maintenance et par sa sous-traitance. « Car tout cela se fait avec une empreinte CO2 environ 20 fois inférieure à celle des autres pays européens pour la production du kwh », fait-il remarquer.

Avec un peu plus de 20 000 personnes employées dans la région, EDF est un acteur industriel majeur. « Mais notre implication va beaucoup plus loin, insiste Jacques Longuet. Car nous sommes aussi à l’origine d‘emplois sur le territoire. Par nos achats et notre activité, nous créons environ 2 fois plus d’emplois directs, indirects et induits sur le territoire. C’est une façon d’assurer notre mission citoyenne. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?