AccueilActualitéGrand témoinIsabelle Huault, présidente du directoire d’emlyon business school : "Renforcer notre dimension entrepreneuriale"

Isabelle Huault, présidente du directoire d’emlyon business school : "Renforcer notre dimension entrepreneuriale"

Cap sur 2025 pour emlyon business school avec une feuille de route marquée par l’ouverture à l’international et innovation pédagogique tout en boostant sa vocation entrepreneuriale. Rencontre avec Isabelle Huault, sa présidente du directoire.
Isabelle Huault, présidente du directoire d’emlyon business school : "Renforcer notre dimension entrepreneuriale"
© Marine Agathe Gonard - Isabelle Huault, présidente du directoire de l'emlyon est docteure en sciences de gestion, diplômée de l'université Jean-Moulin Lyon 3.

ActualitéGrand témoin Publié le ,

Quel premier bilan faites-vous depuis votre prise de fonction ?

Je suis arrivée dans un contexte ou l’école traversait une zone de turbulence, et pour lequel il fallait remettre de la sérénité sur la trajectoire de l’emlyon, qui a gardé des fondamentaux solides, qu’il s’agisse de la qualité des élèves, des équipes enseignantes et de recherche, ainsi que du réseau d’alumni. Je connaissais bien évidemment l’école et sa situation, étant une ancienne diplômée, et je savais que son pilotage serait serré.

Avec quelles ambitions avez-vous pris votre poste ?

Il y avait d’abord urgence à agir pour rétablir cette sérénité et redonner confiance à nos parties prenantes, internes et externes. Il fallait proposer rapidement un nouveau plan stratégique, adopté en janvier 2021 et baptisé "Confluences 2025", associé à une refonte complète de l’équipe de direction. L’objectif était de remettre sur les rails l’une des plus prestigieuses business school de France et d’Europe, qui cumule une histoire de plus de 150 ans.

© Marine-Agathe Gonard pour le Tout Lyon

"Viser le Top 15 des business school européennes d’ici 2025"

Que voulez-vous faire de l’emlyon exactement ?

L’ambition est de maintenir notre rang, voire de gagner des places dans le classement européen (19e meilleure business school d’Europe selon le Financial Times, Ndlr) et viser la 15e place d’ici 2025. Nous allons nous appuyer sur trois piliers : l’ouverture sur le monde, la pluridisciplinarité avec la volonté d’ouvrir le management et les sciences de gestion à d’autres disciplines et l’engagement social et environnemental, dans un contexte où la transition socio-écologiques est un enjeu majeur pour nos étudiants. Le rôle d’une grande business school est in fine est de produire de la connaissance sur ces sujets puis de la diffuser de manière sérieuse. (...) La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?