AccueilVie juridiqueInterprofession : s'unir et se spécialiser

Interprofession : s'unir et se spécialiser

Une nouvelle fois, l'Interprofession lyonnaise, réunissant avocats, notaires et experts-comptables lyonnais, a fait cause commune pour présenter ses vœux, mais aussi décrypter la loi de finances 2018 et ses nouveautés. Cet exercice à voix partagées démontre une interaction avérée et permettant de valoriser les compétences de chacun entre le Barreau de Lyon, la Chambre départementale des notaires du Rhône et l'Ordre des experts comptables de Rhône-Alpes.
Interprofession : s'unir et se spécialiser
Michel Godet

Vie juridique Publié le ,

Une interaction qu'ont tenu à souligner une nouvelle fois le bâtonnier Me Farid Hamel et les présidents Me Thierry Chanceau (notaires) et Damien Dreux (experts-comptables) en notant qu'elle a permis depuis plusieurs années d'affronter de nombreuses difficultés et aussi d'être pour les autorités et le monde économique, des interlocuteurs significatifs et surtout crédibles.

Et Me Hamel d'abonder en remarquant également que de nombreux gros dossiers sont désormais traités à Lyon et non plus à Paris « A Lyon on recherche et on cultive l'excellence. C'est notre spécialité et il faut continuer dans cette voie».

Avec des propos plus économiques, Damien Dreux a noté une conjoncture économique plus favorable, malgré le seul point négatif relevé, à savoir l'emploi, entraînant de facto des difficultés importantes de recrutement auprès des clients, comme des cabinets. Et d'ajouter : «Souhaitant que les réformes en cours et/ou à venir sauront valoir effet de levier sur ce point ».

Le président Dreux a du reste, insisté sur la feuille de route de son ordre pour 2018 : « Nous allons initier en 2018 de nombreuses actions pour développer l'attractivité de notre profession». Et de conclure : « l'interprofessionnalité est une réalité pour nos institutions, mais aussi une réalité de terrain ».

Pour sa part et au nom des 400 notaires du Rhône, Me Thierry Chanceau a également souhaité une nécessaire diminution du chômage, qui redonnerait confiance aux citoyens, comme aux entreprises et bien entendu des perspectives de croissance encore plus favorables.

A n'en pas douter, ses propos sur l'actualité fiscale et sur une épargne intelligente ont retenu l'attention des nombreux participants à cette manifestation.

Et de conclure sur un fil d'actualité avec cette maxime : « Comme Monsieur Paul (Ndlr Bocuse), agissons comme si nous allions vivre cent ans et vivre comme si nous devions mourir demain ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?