Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Infrastructures - Prolongement du tramway T1 à Lyon : création d’un pont Raymond Barre

le - - Collectivités

Le choix de le baptiser Raymond Barre célèbre la mémoire d’un homme qui aura contribué à changer profondément et durablement la ville et à l’installer dans sa dynamique de développement international.

Il s’imposait particulièrement pour un ouvrage aussi structurant que le futur pont sur le Rhône permettant l’extension de la ligne T1.
C’est en effet à celui qui fut député du Rhône de 1981 à 2008, maire de Lyon et président de la communauté urbaine de 1995 à 2001, que l’on doit la mise en oeuvre de deux démarches pionnières, fondatrices des nouvelles pratiques urbaines : le lancement du Plan des déplacements urbains, dont Lyon fut la première grande ville française à se doter et dont a découlé directement la volonté d’équiper l’agglomération de lignes de tramway ; le choix de la Confluence comme futur quartier faisant une large place à l’écologie et à la mixité des usages. Deux démarches décisives pour l’avenir, et qui ont en commun de faire une large place aux transports collectifs et aux modes doux, l’esprit même du pont de la ligne T1.
Avec ses deux arcs marquant l’entrée sud de la ville et possédant la plus grande travée de Lyon, ce pont s’affirmera comme un signal architectural fort dialoguant avec les ouvrages environnants : musée des Confluences, pont Pasteur, parc des berges… Il restera cependant un ouvrage à échelle humaine, dédié aux modes doux, où piétons et cyclistes pourront circuler en toute sécurité.

Une vue nouvelle sur le Rhône

Ce pont a été pensé par l’architecte Alain Sielmann comme un itinéraire de déambulation, un espace de respiration qui invite à prendre son temps. Grâce au belvédère, traité comme une véritable « place » avec son mobilier, le promeneur pourra s’arrêter quelques instants pour admirer une vue nouvelle sur le Rhône et sur son confluent avec la Saône. La plate-forme sera aménagée pour faire de ce moment une parenthèse agréable, un temps calme et apaisé. Trait d’union du parvis du musée des Confluences au parc des Berges, il reliera aussi les deux quartiers de la ville emblématiques de sa modernité et de son dynamisme, projetant Lyon dans un XXIe siècle innovant mais aussi plus respectueux de l’homme et de son environnement.
Mise en service en février 2014, l’extension de la ligne T1 poursuivra quant à elle le tracé existant de Montrochet, le terminus actuel desservant l’Hôtel de Région, jusqu’à Debourg. Sur les 2,3 km supplémentaires, elle comprendra quatre nouvelles stations jalonnant des pôles publics majeurs : musée des Confluences, Halle Tony Garnier, ENS Lyon, Debourg. Celle-ci sera un pôle d’échanges avec le métro B et les lignes de bus.




GiB
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer