AccueilEconomieFinancesIndicateurs au vert pour le Crédit Agricole Centre Est

Indicateurs au vert pour le Crédit Agricole Centre Est

Portée par la dynamique qui a soufflé sur l'ensemble de son territoire, la banque verte affiche des performances historiques au terme de son exercice 2018.
Indicateurs au vert pour le Crédit Agricole Centre Est

EconomieFinances Publié le ,

Plus actif que jamais, le Crédit Agricole Centre Est a injecté 5,1 Md€ en nouveaux crédits dans l'économie régionale en 2018. « Soit une augmentation de 8,4 % », indique Raphaël Appert, son Directeur général. Habitat, consommation, équipement ont ainsi profité de taux toujours bas et d'un marché régional porteur. « Nous avons accompagné près de 100 000 projets sur l'ensemble du territoire et soutenu avec le même esprit de proximité les particuliers, les professionnels et les entreprises », poursuit-il.

Dans le même temps, l'encours de collecte s'est établi à 32,8 Md€, en progression de 1,5 %, tandis que le produit net bancaire s'affiche à 728,8 M€, également en forte augmentation (+ 7,2 %). « Notre résultat net, qui progresse de plus de 4 % à 243 M€, nous permet de soutenir activement l'activité économique sur le territoire, puisque 90 % sont utilisés à cette fin », ajoute Raphaël Appert.

Un choix qui bénéficie notamment aux entreprises. En 2018, le Crédit Agricole Centre Est a essentiellement concentré ses efforts sur le capital investissement, notamment au travers d'un partenariat fort autour de la santé avec Mérieux Développement. « Les investissements en capital, qui sont réalisés par nos filiales, se sont élevés à 20 M€ et ils ont contribué à soutenir plus de 5 000 emplois », continue-t-il. Le chimiste lyonnais Novacap, désormais baptisé Seqens, ou encore le viticulteur drômois Michel Chapoutier ont ainsi été accompagnés.

Dans le même temps, le Crédit Agricole Centre Est, au travers de sa filiale Compagnie Foncière Lyonnaise, a prolongé la stratégie initiée depuis plusieurs années en investissant quelque 40 M€ complémentaires sur des actifs tertiaires. En 2018, en dehors de l'inauguration du Grand Hôtel Dieu, un engagement a été signé dans six nouveaux ensembles immobiliers.

« Enfin, nous avons investi fortement dans la transformation de nos agences », conclut Raphaël Appert. Le plan engagé sur cinq ans, qui doit donner naissance à une nouvelle génération d'agences mêlant innovations digitales et expertises étendues, a mobilisé 120 M€ en 2018. A cette « échéance, 125 agences avaient été transformées.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?