AccueilCultureSpectacle vivantIn Bloom, un Sacre hip-hop

In Bloom, un Sacre hip-hop

Après que la compagnie Rêvolution a revisité Les Forains de Roland Petit voici que la compagnie Chute Libre présente sa version du Sacre du Printemps de Vaslav Nijinski, dans le cadre du festival Karavel. Une révision des classiques du répertoire qui sied bien à la maturité de la danse hip-hop !
In Bloom, un Sacre hip-hop
Stéphane Tasse - In Bloom par la compagnie Chute Libre

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Le Sacre du printemps de Vaslav Nijinski est considéré par beaucoup comme le premier ballet contemporain de l'histoire. Commandé à Nijinski et Stravinski par Diaghilev pour les Ballets russes, il avait déclenché à sa création un scandale que les critiques de l'époque avaient comparé à la bataille d'Hernani. Le quotidien Le Figaro l'avait d'ailleurs qualifié de « massacre du printemps ». Depuis, il a suscité énormément de versions (on en compte plus de 300 aujourd'hui, dont les plus célèbres sont celles de Pina Bausch, Maurice Béjart et plus près de nous Angelin Preljocaj, Marie Chouinard ou encore Sasha Waltz, et figure comme une forme d'initiation. En effet, la partition de Stravinski oblige la danse à s'imposer.

En choisissant le titre de la chanson emblématique du groupe Nirvana comme titre de la pièce, et en le sous-titrant malicieusement « un sSacre du printemps » Annabelle Loiseau et Pierre Bolo annoncent d'emblée la couleur. Soit la vision résolument décomplexée et fougueuse d'un monument de la danse contemporaine. Ils/elles sont dix sur scène, groupe compact et mosaïque, à s'emparer de ce chef d'oeuvre, après l'avoir apprivoisé (Leonard Bernstein, dont on entend la voix dans la pièce, parlait de dinosaure à dompter, de « jazz éléphantesque »). Dix interprètes survoltés qui balancent leur énergie en quête de solutions, à l'image d'une battle de hip-hop saisie par la transe. À la fois groupe compact et « ballet d'individualités », In Bloom réactualise le mythe à sa façon, en prenant la mort de la jeune fille comme point de départ de la pièce. Comme ciment d'une « tribu » qui se reconstruit autour. À découvrir !

Centre Culturel Charlie Chaplin, 27 octobre, www.centrecharliechaplin.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?