AccueilFinancesImmobilier : comment le promoteur lyonnais Capelli tire son épingle du jeu malgré la crise

Immobilier : comment le promoteur lyonnais Capelli tire son épingle du jeu malgré la crise

Le chiffre d'affaires semestriel du promoteur lyonnais a progressé de 55 % à 129 M€. Face à la crise, Capelli a misé sur les ventes aux institutionnels privés et aux bailleurs sociaux.
Immobilier : comment le promoteur lyonnais Capelli tire son épingle du jeu malgré la crise
Margot Raymond

EconomieFinances Publié le ,

Christophe Capelli, Pdg du groupe Capelli (siège à Champagne-au-Mont d'Or et 200 collaborateurs), affirme que la profession a vécu un "tsunami". Pourtant, le promoteur lyonnais a bien traversé les turbulences. Au premier semestre de son exercice 2020/2021, son chiffre d'affaires ressort à 129 M€, en hausse de 55 %.

"Nous avions décidé il y a deux ans de développer les ventes en bloc à hauteur de 40 % de notre activité. Cette stratégie a porté ses fruits et les ventes en bloc représenteront 70 % cette année", fait savoir Christophe Capelli. D'importants contrats ont été signés avec des bailleurs sociaux, tels que CDC Habitat et le Groupe Action Logement, et des institutionnels privés comme Scaprim.

Sur les trois prochaines années, le promoteur souhaite maintenir cette tendance d'institutionnalisation de sa clientèle, tout en restant actif sur les ventes en diffus. La croissance du groupe s'explique aussi par un changement d'échelle avec des projets dépassant régulièrement le seuil des 50 M€ de chiffre d'affaires potentiel.

© Margot Raymond / Christophe Capelli, Pdg du groupe de promotion éponyme.

80 opérations en cours de montage

L'horizon apparaît également dégagé puisque le backlog (somme des réservations en portefeuille) atteint le montant record de 756 M€ à fin novembre, en progression de 36 % sur un an. A noter que 80 opérations sont en cours de montage, en France, Suisse et Luxembourg, pour un chiffre d'affaires potentiel de 1,5 Md€.

Pour les futures constructions sur le marché français, Christophe Capelli fait part de son inquiétude. Après les élections et la Covid-19 qui ont eu un impact sur la délivrance des permis de construire, la volonté de certains élus écologistes de geler des programmes pourrait accentuer le déséquilibre entre l'offre et la demande. "A Lyon, il y a 2,5 demandes pour une offre. Il ne faut pas s'étonner de la hausse des prix", souligne le dirigeant.

Reconvertir des bâtiments et friches industrielles

Pour construire un vrai dialogue avec les collectivités, le groupe vient de créer "Votre Projet de Ville". Cette filiale de conseil et d'aménagement veut travailler avec les élus et les habitants pour identifier des friches industrielles et des bâtiments à reconvertir. "Nous souhaitons nous aussi limiter l'étalement urbain et l'artificialisation des sols. Nous pensons par exemple qu'un certain nombre d'immeubles de bureaux obsolètes pourraient être transformés en logements. Votre Projet de Ville fait intervenir des urbanistes, des architectes et même des psychologues pour bâtir ces nouveaux projets et répondre aux besoins des habitants", explique Christophe Capelli.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?