AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentImmobilier à Vaulx-en-Velin : INEA met la main sur l’opération Portes de la Soie d’Icade

Immobilier à Vaulx-en-Velin : INEA met la main sur l’opération Portes de la Soie d’Icade

Présente sur le territoire de la Métropole de Lyon depuis 2009, la Foncière INEA investit pour la première fois dans un ensemble de quatre bâtiments à usage mixte à Vaulx-en-Velin.
Karine Dachary, directrice générale adjointe de la foncière INEA, qui va investir à Vaulx-en-Velin.
Photo DR - Karine Dachary, directrice générale adjointe de la foncière INEA, qui va investir à Vaulx-en-Velin.

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Baptisé Portes de la Soie et situé, comme l’indique son nom, dans le quartier du Carré de Soie à Vaulx-en-Velin, le parc d’activités que livrera Icade au deuxième semestre 2023 a trouvé preneur.

Déjà bien implantée en région Auvergne-Rhône-Alpes, la Foncière INEA a jeté son dévolu sur ce programme qui totalise un peu moins de 11 000 m2 couverts.

A Vaulx-en-Velin, un programme qui correspond parfaitement au business model d'INEA

"C’est un produit qui correspond parfaitement au business model que nous développons, analyse Karine Dachary, directrice générale adjointe d’INEA. Un programme neuf, à proximité immédiate du cœur d’une grande métropole et situé dans un quartier en fort développement, offrant donc de belles perspectives de plus-value."

Dessinés par l’agence Z Architectures, les quatre bâtiments sont divisibles et adaptés à un large spectre de locataires utilisateurs. Avec leurs rez-de-chaussée livrés bruts et leurs portes à quai, ils semblent dédiés à de la logistique du dernier kilomètre, ou à des PME et à des artisans désireux d’assurer du petit stockage. Les bureaux en mezzanine ne totalisent pas plus de 30 % de l’actif.

INEA, pas de doute sur l’attractivité de la Métropole de Lyon

"C’est la première fois que nous venons à Lyon sur cette catégorie d’actifs. Jusque-là, nous n’avions que du bureau", précise Karine Dachary. La foncière INEA, qui avait concrétisé sa première opération lyonnaise à Dardilly, en 2009, dispose aujourd’hui d’un portefeuille représentant quelque 73 000 m2 couverts pour 208 M€ en région Auvergne-Rhône-Alpes, soit 19 % de son patrimoine immobilier.

À l’exception d’un immeuble de bureaux à Saint-Etienne, face à la gare de Châteaucreux, et de deux immeubles tertiaires à Grenoble, tous ces programmes sont situés sur le territoire de la Métropole de Lyon.

"Son attractivité ne fait aucun doute pour nous, poursuit Karine Dachary. En revanche, nous ciblons très précisément les secteurs où nous décidons de nous installer."

A Lyon, INEA parie sur les zones tertiaires encore en devenir

Ni la Part-Dieu, ni Gerland, ni la Confluence n’entrent aujourd’hui dans les plans de la foncière, qui parie sur les zones tertiaires qui n’ont pas encore atteint leur pleine maturé. "Les secteurs prime ne cadrent pas avec notre business model", insiste-t-elle.

De même, pas question pour INEA de se positionner sur des opérations mixtes. "Nous sommes favorables à la mixité d’usage dans les quartiers, mais pas à la mixité des produits, confirme Karine Dachary. Ce sont des objets hybrides beaucoup trop compliqués à gérer. Les attentes des utilisateurs ne sont pas les mêmes et le savoir-faire d’une foncière est adapté au produit bureau, pas au résidentiel, car les contraintes techniques et environnementales ne sont pas les mêmes."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?