AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentImmobilier à Lyon : la saturation du marché fait flamber les prix et accélère les départs en périphérie

Immobilier à Lyon : la saturation du marché fait flamber les prix et accélère les départs en périphérie

A Lyon, le marché de la construction en forte baisse entraine de nombreuses conséquences sur l'immobilier, avec des départs accélérés en périphérie selon l'analyse de SeLoger.
Immobilier à Lyon : la saturation du marché fait flamber les prix et accélère les départs en périphérie
Matthieu Bouchet / Wikimédia commons - Un marché saturé à Lyon, et une conséquence sur les prix dans toute la région selon SeLoger.

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Le marché de la construction tourne au ralenti à Lyon. En 2021, l'acteur de l'immobilier SeLoger signale une baisse de 31,6 % des réservations pour les logements neufs par rapport à 2019.

Les contraintes du PLU-H (plan local d’urbanisme) et le retard de traitement des permis de construire ont conduit à une diminution significative des nouvelles constructions. Cette baisse entraîne de nombreuses conséquences sur le marché immobilier de la métropole lyonnaise.

Des prix qui augmentent à Lyon et en périphérie

La pénurie de nouveaux logements a fait augmenter les prix de l’immobiliersur l’ensemble de la ville. Selon SeLoger, en à peine un an le prix du neuf au m² a évolué de 11,8%. Désormais pour un logement neuf, le mètre carré coûte environ 6146 €. Néanmoins, il n'y pas que la métropole lyonnaise qui est impactée par cette flambée des prix.

Un marché de report s'est installé en périphérie, ce qui a engendré une forte augmentation des prix sur l'ensemble du département du Rhône. SeLoger note une hausse de 29,2 % dans cette zone géographique entre 2019 et 2021.

Les confinements successifs de 2020 ont accéléré les marchés de report à proximité des grandes métropoles françaises. L'attrait pour le logement individuel et le besoin de "plus de vert" a poussé les populations à s'écarter des centres-villes.

A Lyon, au-delà de la crise sanitaire qui a incité les habitants à s'éloigner, le manque de logements et le ralentissement des constructions a accéléré ce processus. Dans son communiqué, SeLoger reprend l'analyse de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) qui souligne que "les réservations à l’extérieur de la Métropole de Lyon ont représenté l’équivalent de la moitié des réservations à l’intérieur de la Métropole de Lyon".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?