AccueilEconomieIndustrieImerys TC rachète Profimo et élargit son offre

Imerys TC rachète Profimo et élargit son offre

Déjà leader français de la couverture terre-cuite, Imerys TC se donne les moyens d'une nouvelle progression en rachetant le Ligérien Profimo.
Imerys TC rachète Profimo et élargit son offre
dr - Pierre Jonnard, pdg de Imerys TC : "Le visager de l'entreprise va changer dans 5 ans"

EconomieIndustrie Publié le ,

Présent dans le monde entier avec quelque 1 600 salariés, pour 4 Md€ de chiffre d’affaires, le groupe Imerys intervient dans le secteur des minéraux. « Nous allons chercher la matière première dans le sol, nous la transformons et nous l’élaborons pour qu’elle soit utilisable dans différents métiers », résume Pierre Jonnard. Ce dernier, président d’Imerys TC, dirige la filiale spécialisée dans la couverture terre-cuite, dont le siège est installé à Limonest. Cette société emploie 950 personnes, dont 350 en Rhône-Alpes, dans ses 12 usines. « Nous avons notamment deux unités de production dans la région, à Quincieux et Sainte Foy L’Argentière, et nous sommes leader français sur notre marché, avec un chiffre d’affaires de 300 M€ », ajoute-t-il.

Une position de numéro 1 qu’Imerys TC va encore conforter après le rachat de Profimo. Fabricant français de composants techniques pour le bâtiment, l’entreprise ligérienne est en effet entré dans la galaxie Imerys le 1er novembre dernier. « Profimo emploie environ 70 personnes personnes dans l’agglomération stéphanoise pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 20 M€. Ce rachat nous permet de compléter notre offre. » Spécialisé dans le travail des matières métalliques, Profimo dispose de deux marques emblématiques : Aquaz et Fazer. La première propose des solutions pour les eaux pluviales, la seconde des solutions profils avec des profilés bardage, profilés isolation thermique, profilés enduits extérieurs…
Conforté dans ses ambitions, Imerys TC propose de nouveaux produits à ses clients à peu près tous les deux ans. La société devrait aussi prolonger, très rapidement, la stratégie de croissance externe, engagée depuis plusieurs années. « Le visage de l’entreprise va changer dans les 5 ans, confirme Pierre Jonnard. A titre d’exemple, nous ne sommes pas encore présents dans le solaire avec un produit réellement adapté. Nous ne pouvons pas ignorer cet axe de développement.» Si rien n’est encore signé, une acquisition pourrait intervenir très rapidement.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?