AccueilActualitéSociétéIls ont traversé l'Himalya à pied !

Ils ont traversé l'Himalya à pied !

Au départ de Leh (Inde), capitale de l’ancien royaume du Ladakh, ils étaient passés pour de joyeux plaisantins lorsqu’ils indiquaient se rendre à Dharamsala alors que d’autres partaient ou revenaient de treks d’une ou deux semaines dans les alentours. En fait, tout a commencé en 2005, lorsqu’après l’ascension du Kilimandjaro réalisée par la voie Arrow Glacier à l’occasion du tournage d’un film pour la revue Trek magazine, Michel Bonnefoy et Pierre Briglia avaient envisagé de refaire ce sommet en 2013 avec leurs enfants pour leur 60e anniversaire.

ActualitéSociété Publié le ,

Au départ de Leh (Inde), capitale de l’ancien royaume du Ladakh, ils étaient passés pour de joyeux plaisantins lorsqu’ils indiquaient se rendre à Dharamsala alors que d’autres partaient ou revenaient de treks d’une ou deux semaines dans les alentours.
En fait, tout a commencé en 2005, lorsqu’après l’ascension du Kilimandjaro réalisée par la voie Arrow Glacier à l’occasion du tournage d’un film pour la revue Trek magazine, Michel Bonnefoy et Pierre Briglia avaient envisagé de refaire ce sommet en 2013 avec leurs enfants pour leur 60e anniversaire. Dans l’intervalle, les deux compagnons de cordée se retrouvèrent sur le Pic Lénine (Kirghizstan) en 2008 puis sur les pentes du Mustag Ata (Chine) en 2011. Le retour envisagé sur le Kilimandjaro s’avéra plus difficile que prévu en raison des mariages, grossesses, installation à l’étranger des progénitures. C’est ainsi qu’ils changèrent leur fusil d’épaule et imaginèrent en remplacement cette traversée himalayenne en duo durant l’été 2013.
Un ami guide de haute montagne fut mis à contribution pour organiser, via une agence de trek locale, la traversée depuis le Ladakh, en passant par le Spiti, le Kullu pour finir dans l’Himachal Pradesh, plutôt que de passer par le Zanskar, trop fréquenté à leur goût.
Trois tronçons furent retenus, à franchir en autonomie complète, en raison de l’absence de village pour se ravitailler sur le parcours.
Une première caravane, composée d’un guide local, d’un cuisinier et de son aide et d’un muletier conduisant une dizaine de chevaux et mules, les mena de Leh à Kaza avec franchissement du col le plus haut du parcours (5 553 m) et un décor exceptionnel : paysages immenses de roches colorées et de cours d’eau glacés, sans oublier quelques-uns des lacs les plus hauts du monde (Tso Kar, Tso Moriri). .../...


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5073 du samedi 2 novembre 2013

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?