AccueilEconomieServicesIdées : le manager de transition au cœur de la gestion de crise

Idées : le manager de transition au cœur de la gestion de crise

Idées : le manager de transition au cœur de la gestion de crise

EconomieServices Publié le ,

Souvent appréhendé comme "un coupeur de têtes", le manager de transition avait déjà opéré sa mue depuis quelques années pour s'imposer comme un fin expert de la gestion de crise au sein des entreprises. Son rôle a de nouveau évolué avec le surgissement de la pandémie.

"Le type de demandes évolue. Sur le volet de l'urgence, nous avons dû répondre à une forte demande pour gérer les Prêts garantis par l'Etat, les trésoreries et les questions RH afférentes aux questions de chômage partiel et l'adaptation des activités", explique Guillaume de Saignes, associé et responsable du cabinet X-PM à Lyon, spécialisé dans le management de transition.

Bien qu'encore de niche, le marché du management de transition connaît une croissance de 20 % depuis 5 ans (300 M€ de chiffre d'affaires annuel). La marge de progression reste forte, surtout lorsqu'on la compare à l'Allemagne qui possède dix fois plus d'experts de ce genre.

Reconnaissance du métier

La crise pourrait accélérer la reconnaissance, en France, de ceux qui, pendant longtemps, sont restés les spécialistes des plans sociaux. Pour Guillaume de Saignes, la typologie des missions change. "La dimension humaine prend tout son sens en cette crise si particulière. L'intervention d'une personne neutre, qui possède le recul et l'expertise de ces contextes difficiles, est une aide précieuse dans la prise de décision. L'intégration du manager de transition est plus forte dans les dossiers que nous traitons cette année (XP-M possède une vingtaine de clients en région lyonnaise, NDLR). Dans le même temps, nous avons reçu beaucoup plus de candidatures que d'habitude", souligne l'expert.

X-PM a d'ailleurs élargi son offre générique pour s'adapter et répondre aux besoins des entreprises dans la période critique actuelle. Au-delà des interventions à chaud visant à assurer la continuité de l'exploitation dans les entreprises fragilisées, le cabinet lyonnais intervient aussi sur la conduite d'opérations destinées à réduire la "voilure" et gagner en flexibilité ainsi que sur la direction des projets de transformation à l'occasion de la reprise des investissements.

Un rôle de premier plan en 2021 ?

Réduction de coûts, négociation des accords de performance collective, restructuration opérationnelle, reconfiguration de la supply chain, outsourcing de services, restructuration financière… Autant d'interventions pour lesquelles les managers de transition sont sollicités.

Sur un marché de l'emploi qui se contracte et où la chasse de talents ralentit, les cadres n'étant pas enclins à changer d'entreprise, le manager de transition apparaît, selon Guillaume de Saignes comme un atout facilement mobilisable. "Et il le sera de plus en plus avec les opérations de restructuring qui vont se multiplier en 2021 avec les échéances de remboursement des PGE et la fin programmée des mesures de chômage partiel", achève-t-il.

Une digitalisation accélérée

"Nombreuses sont les entreprises qui ont gelé leurs investissements par manque de visibilité mais qui ont décidé d'investir massivement dans les IT, avec l'adaptation des outils ou la sécurisation des données et de l'exploitation par exemple", explique Guillaume de Saignes.

L'avènement du télétravail a conduit de nombreuses entreprises à ouvrir leur système d'information vers l'extérieur. Une démarche qui a mis en lumière certaines failles de système dans lesquelles les hackers se sont engouffrés, multipliant les cyber-attaques. X-PM a dépêché en urgence un expert de la cybersécurité pour un groupe du BTP, victime de ces attaques et à court de compétences internes.

Si toutes les entreprises n'ont pas souffert de la Covid, certaines en ont même profité pour faire l'acquisition de startups technologiques et accélérer leur transformation digitale. Récemment, XP-M a accompagné l'intégration, d'une startup technologique dans un groupe de la grande distribution. Un exercice pas forcément simple avec des cultures d'entreprise souvent aux antipodes. "Il est plus aisé de confier le pilotage de cette intégration à un manager de transition, expert du secteur et qui sera d'une grande neutralité dans une telle opération", résume le dirigeant.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?