Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Icônes et stars montantes du Design chez Artenchères

Publié le - - Enchères

Icônes et stars montantes du Design chez Artenchères
DR - Table de présentation Modèle "Cristallerie" par Jean Prouvé estimée 15 000/20 000 EUR

Rendez-vous le 4 décembre du côté de la rue Saint Firmin pour une très belle vente entièrement consacrée au Design. Au catalogue, des œuvres de Jean Prouvé, Eric Schmitt ou encore Etienne Martin en passant par Mathieu Matégot.

Plus les années passent plus les œuvres des Designers connus et moins connus ont la cote auprès du grand public. Voilà donc une spécialité du marché de l'art en croissance constante et ce n'est pas près de s'arrêter. La vente du 4 sous le marteau de Maître Michel Rambert et Agnès Savart recèle ainsi quelques beaux spécimens comme cette table de présentation, modèle dit « Cristallerie » circa 1950 par Jean Prouvé (1901-1984), un Maître en matière de Design. A piètement et structure en tôle d'acier plié et laqué jaune métallisé, ce modèle comportant un plateau et une entretoise en chêne est attendu entre 15 000 et 20 000 €. Autre pointure du Design au catalogue de cette vente, Mathieu Matégot (1910-2001) avec une suspension « Satellite » montée sur un diffuseur ovoïde en tôle perforée plissée dite « rigitulle » laquée jaune et habillée d'un abat-jour en tôle laquée blanche pour laquelle l'estimation atteint également 15 000 / 20 000 €. Parmi les stars montantes, on retient cette fois Eric Schmitt pour une « Armoire du maréchal », meuble à deux portes centrales en placage d'ébène de Macassar, entourage en placage de noyer, armature en fer battu martelé et plateau en ardoise. Réalisée en seulement huit exemplaires, cette élégante armoire est estimée 6 000/8 000 €. A retenir enfin pour finir ce survol une œuvre d'Etienne Martin, artiste à qui le Musée des Beaux-Arts de Lyon consacra une exposition en 2011. Intitulée « Petit canard », cette sculpture en bronze, dont un exemplaire similaire figure dans les collections du Musée d'Art moderne de la ville de Paris, est attendue entre 4 000 et 6 000 €.

Artenchères – Mercredi 4 décembre à 17h – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.artenchères.fr

Bijoux, tableaux, mobilier et objets d'art à Villefranche-sur-Saône

Beau catalogue également cette fois le samedi 7 à Villefranche-sur-Saône pour une vente sous le marteau de Maître Gérald Richard. A la lecture, on retient un « Portrait en buste de Jean II Maritz, baron de la Barollière (1711-1790 ), inspecteur général des fontes et forges de l'artillerie de terre et de mer de France » par Jean-Etienne Liotard (Genève 1702-1789), pastel sur papier marouflé sur toile estimé 60 000/80 000 € mais aussi une importante suite de six vues d'architectures italiennes, gouache sur toile de l'Ecole française de la fin du XVIIIe siècle pour laquelle il faudra engager 3 000 à 4 000 €. Côté sculpture, l'attention est retenue par une Diane en buste d'après Houdon, sujet en marbre et marbre gris veiné d'époque Napoléon III attendu entre 1 000 et 1 500 € tandis que pour ce qui est des instrument de musique on note un pardessus de viole à cinq cordes par François Gavinies (1683-1772) pour lequel l'estimation est annoncée entre 6 000 et 7 000 €

Maison de ventes Gérald Richard – Villefranche-sur-Saône – Samedi 7 décembre à 14h – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.richardmdv.com

Adjugés

Belles enchères tout ce mois de novembre dans des domaines aussi différents que l'automobile, les livres et manuscrits en passant par les poupées. Aux Brotteaux tout d'abord ce 9 novembre pour une vente exclusivement consacré au monde de l'automobile. Frais compris, on retient les 118 324 € obtenus en salle pour l'unique Renault Frégate Cabriolet Chapron mais également les 77 024 € atteints par un rare exemplaire du cabriolet Panhard PL 17 Tigre dont seules 125 unités furent produites en 1963. Côté bolides, a retenir également les 265 000 € portés par un amateur sur une Lamborghini Murcielago roadster soit l'enchère la plus élevée de la vente.

Livres et manuscrits pour suivre cette fois à l'Hôtel d'Ainay ce 14 novembre avec les 2 200 € (hors frais) atteints par une bible en hébreu de 1753 en six volumes in-12 mais aussi les 2 400 € (hors frais) portés par un bibliophile sur un projet de fontaine publique à Parme, volume in-folio de 1808 par J. B. Comoli.

Poupées enfin avec la très belle enchère à 6 053 € ce 15 novembre sous le marteau du groupe Ivoire pour un superbe bébé bouche fermée et tête en biscuit pressé initialement estimé entre 1 500 et 2 500 €.




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer