AccueilCollectivitésHospices civils de Lyon : maîtrise des déficits et efforts d'investissements

Hospices civils de Lyon : maîtrise des déficits et efforts d'investissements

Pour la 5e année consécutive, les Hospices Civils de Lyon stabilisent le déficit de leur budget principal autour de -1,5% de ses produits tout en poursuivant leur désendettement et leurs investissements. Les HCL inaugureront cette année le nouveau pavillon H et le centre commun des brûlés de l'Hôpital Edouard Herriot.
Hospices civils de Lyon : maîtrise des déficits et efforts d'investissements
D.R.

Collectivités Publié le ,

Engagé depuis près de 8 ans dans le redressement de sa situation financière, le deuxième CHU de France a terminé 2016 à 25 M€ de déficit, soit -1,5% de ses produits, un niveau stable depuis 4 ans. La dette financière se situe à 826 M€. Au vu de ces bons résultats financiers, l'agence de notation internationale Fitch-Ratings leur a attribué la note de AA (à long terme) et F1+ (à court terme).

Le centre hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc se modernise et s'adapte aux enjeux actuels

En 2017, l’État prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) s’inscrit dans la même lignée : maintien du déficit au même niveau et économies de 38 M€. "Nous allons maintenir nos efforts malgré des éléments exogènes, comme la poursuite du plan d'économie sur l'assurance-maladie qui se traduit par la baisse de -1,5% de nos tarifs et les mesures de revalorisation salariale accordées aux agents hospitaliers pour 2017 qui pèsent à la hausse sur nos charges salariales", commente GuillaumeCouillard, directeur général adjoint des HCL.

Malgré la pression, l'établissement se donne comme priorité de dégager de nouvelles capacités de financement pour les investissements à venir (122 M€ en 2016). "Notre plan global de financement pluriannuel a été réactualisé jusqu'en 2025. La décroissance de notre endettement va nous permettre de financer de nouveaux projets", poursuit le directeur général adjoint. Si l'année 2017 verra l'aboutissement de la rénovation du pavillon H et l'ouverture du centre commun des brulés – dans une coopération avec l'hôpital Saint-Luc Saint Joseph, elle marquera le lancement de la rénovation de l'hôpital Louis Pradel (6 ans de travaux en 4 tranches d’une durée de 12 à 15 mois chacune), de la réorganisation des laboratoires de biologie des HCL (regroupement des activités de biologie sur 3 sites pour une échéance en 2018) et de la gestion optimisée du parc d’imagerie médicale (plan à 12 ans de renouvellement et maintenance des appareils d’imagerie contractualisé avec Philips).

Le plan d'investissement 2016-2025 prévoit également la rénovation des blocs opératoires du Centre Hospitalier Lyon Sud (5 à 6 ans de travaux, livraison en 2022), le transfert, au premier trimestre 2018, des services de l’hôpital gériatrique Antoine Charial sur d'autres sites des HCL et le transfert de l’hôpital de soins de suite Henry Gabrielle dans les locaux de l’Hôpital d’Instruction des Armées Desgenettes (HIAD), lui-même en cours de restructuration et d’arrêt de certaines activités. www.chu-lyon.fr/web

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?