Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Honda E et jazz : l'Europe revient en grâce

Publié le - - Automobile

Honda E et jazz : l'Europe revient en grâce

Motoriste apprécié malgré sa présence assez timide en Europe, Honda ambitionne d'y améliorer rapidement sa notoriété en lançant, dans six mois, une prometteuse citadine « E » électrique, accompagnée d'une nouvelle génération de la Jazz, enrichie d'une technologie hybride avancée.

Après s'être fait un nom et une sérieuse réputation sur les marchés européens dans les années 60, Honda a ensuite préféré y ronronner pour mieux « mettre la gomme » en Amérique du nord puis en Chine, les deux principaux piliers actuels de sa prospérité dans l'automobile.

Mais la brusque réduction des normes d'émissions de CO2 édictées par l'Union Européenne dès 2020 change radicalement la donne. Car en fin d'année, la production totale de chaque constructeur sera alors examinée à la loupe, et ne devra pas excéder - en moyenne - les 95 g/km par véhicule vendu, sous peine de fortes pénalités financières... Depuis longtemps impliqué dans les recherches sur la « voiture propre », notamment via l'hydrogène (commercialisant même une Clarity à pile à combustible au Japon et aux USA), Honda a décidé de faire de notre continent son laboratoire « in vivo », puisque les normes environnementales y sont devenues les plus drastiques.

Dès la mi-2020, il va donc y commercialiser une citadine tout électrique, simplement baptisée « E », dont le look épuré, inspiré par d'anciennes Honda emblématiques, N600 et première Civic, traduit son foisonnement technologique. Qui se signale, à l'extérieur, par une rétrovision exclusivement assurée par des caméras. Les images s'incrustent de part et d'autre d'une spectaculaire planche de bord, majoritairement constituée par un double écran pleine largeur de 12,3 pouces aux données multiples, et sélectionnables au gré de chacun. Et allant jusqu'à restituer, pour le « fun », un décor aquarium avec ses poissons animés qui y nagent.

Mais au-delà de cette spectaculaire « poudre aux yeux », la E zéro émission regorge de puissance. Déclinée sous une version « d'accès » propulsion de 136 ch, dont la puissance passe donc exclusivement aux roues arrière (à partir de 35 060 €, déjà en prévente sur Internet), et une autre à transmission intégrale Advance de 153 ch (à partir de 38 060 €).

Comme toutes les électriques, la Honda E délivre un couple maxi élevé de 315 Nm, disponible dès le démarrage. Favorisant la sûreté comportementale, les masses y sont équilibrées, 50 % sur l'avant et 50 % sur l'arrière. Enfin, l'autonomie de la E est annoncée pour 220 kilomètres minimum aux dernières normes WLTP, avec 80 % de recharge effectuée en 30 minutes sur borne rapide. En vertu d'une batterie idoine, d'une puissance maximale de 7,4 kW en alimentation monophasée, ou 22 kW en alimentation triphasée. À titre indicatif, le « plein » de courant tourne autour des 4 heures, sur la base d'une alimentation de 32 ampères.

Voyant dans cette nouvelle donne écologique l'opportunité de consolider son ancrage en Europe, Honda a même choisi d'accélérer sa transition énergétique, avec l'objectif d'électrifier intégralement les gammes qu'il y commercialise d'ici 2022 (par conséquent, en 36 mois), contre 2025 projeté antérieurement.

Du reste, dans cette optique, le constructeur de Tokyo va également renouveler sa Jazz dès juin prochain. Et pour la première fois, cette quatrième génération disposera d'une motorisation hybride essence-électrique à deux moteurs, conformément à sa nouvelle approche, dite « e:HEV », que Honda n'a pas encore vraiment détaillée. Inaugurant pour l'occasion un nouveau label, « e:Technology », qui signera tous ses futurs modèles électrifiés.

Toujours très habitable, cette nouvelle citadine sera d'emblée déclinée sous une version Crosstar qui prendra des allures de SUV urbain - en face avant notamment - pour être parfaitement dans l'air du temps. Dans les deux cas, l'arrivante réinterprète la silhouette de monospace râblé qui a construit jusqu'alors le succès de la lignée.

Partageant peu ou prou les mêmes aménagements intérieurs, Jazz et Crosstar se présentent avec une largeur du montant avant réduite de moitié, de façon a améliorer la visibilité en virage. Avec, en filigrane, l'ambition d'imbriquer les dernières technologies au confort général.

Premier producteur mondial de moteurs thermiques, de la tondeuse à gazon à la moto, en passant par les générateurs et les propulseurs marins, la division Automobiles d'Honda sort aussi chaque année plus de 5 millions de voitures. Plus de 1,9 million d'unités sont diffusées sur le Nouveau Continent, et presque 1,5 million dans l'Empire du milieu... contre seulement 200 000 unités partagées entre le Vieux Continent et l'Afrique du nord.




Philippe DALASSIO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer