Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Honda CR-V Hybrid : une conduite très sensiblement hybride

le - - Automobile

Honda CR-V Hybrid : une conduite très sensiblement hybride

Dans la foulée du nouveau CR-V essence, arrive sa version hybride qui change la donne dans la circulation, grâce à l'apport assez sensible de la force électrique dans les évolutions.

Relève d'une longue lignée de SUV amorcée dès 1995, la cinquième génération du CR-V est aussi le premier Honda du genre à recevoir une motorisation hybride essence-électrique, jetant ainsi l'excellent diesel maison aux orties.

Reprenant la longueur de 4,60 m de son prédécesseur, le nouveau venu renforce encore l'habitabilité - l'un des points forts récurent du modèle - en vertu d'un empattement plus étiré de 3,2 cm. Il s'en inspire aussi dans sa dégaine générale, ne ressemblant en rien à ses concurrents, mais avec une esthétique nettement plus sculptée et bien ficelée.

Idem à l'intérieur, où planche de bord et autres aménagements se présentent avec un niveau de qualité rehaussé. Et quatre niveaux d'équipement saupoudrent progressivement des équipements raffinés (affichage tête haute, volant chauffant ou ouverture « mains libres » du - vaste - coffre de 497 litres) qui rapprochent ce grand SUV compact de l'esprit « premium ».

Mais la grande affaire, ici, se rapporte bien sûr à la motorisation hybride I-MMD propre à Honda. En deux mots, elle associe un 4 cylindres 2 litres i-VTEC de 145 ch, à cycle Atkinson et distribution variable, à un moteur électrique qui fait aussi office de générateur et permet au CR-V Hybrid de libérer 184 ch. La transmission ne comporte qu'un seul rapport, avec un embrayage électrique pour gérer les interactions d'un système alimenté par une batterie Lithium-ion, et régénéré en permanence par un freinage à assistance électrique. Une unité de contrôle électronique synchronise le tout.

Au volant, sitôt après avoir démarré d'un grand boulevard, pied léger sur la pédale de droite, on avance en silence sur la seule énergie électrique, au mieux jusqu'à 40 km/h et sur quelques hectomètres. Et quoique le moteur essence contribue rapidement à l'avancement du CR-V Hybrid, la performance est néanmoins bien là. Car le système I-MMD multiplie, davantage semble-t-il que d'autres systèmes comparables, les petites séquences de poussées électriques, qui soulagent d'autant la propulsion thermique. Et un mode tout électrique EV permet aussi de rouler en zéro émission sur environ 2 km.

Entre 80 et 120 km/h et au-delà, la propulsion thermique reprend plus nettement ses droits, mais la traction électrique est toujours là, en filigrane du déplacement. Impression de conduite dûment vérifiée par l'obtention d'une consommation d'essence cantonnée entre 5,9 et 6,5 l./100, en roulant normalement dans le flot de la circulation (5,3 l./100 aux normes NEDC corrélées).

Pour le « fun », un mode Sport avive la réactivité des accélérations (0-100 km/h en 8,8 secondes), mais à quoi bon grever l'élogieuse sobriété sans la contrepartie d'un agrément de conduite supérieur ? Car tout en tenant bien le pavé, et dans un confort d'amortissement appréciable, le CR-V Hybrid n'a pas d'agilité comportementale particulière à opposer. Il trace sa route normalement et sans reproche, point !

Tant qu'on ne pousse pas le moteur essence dans les hauts régimes, il n'est pas trop bruyant. Bienvenues, les palettes au volant permettent de ralentir électriquement l'auto sans avoir à solliciter les freins à tout bout de champ, tout en récupérant du courant.

En symbiose avec notre temps par la force électrique bien tangible qu'il introduit dans la conduite, le CR-V Hybrid s'affiche entre 34 600 et 40 470 € en traction avant, et 39 350 et 45 970 € en 4x4. Soit un assez coquet supplément de 1 940 à 4 960 € (selon les versions) sur le tarif de ses pendants de gamme essence, forts de 173 et 193 chevaux. Mais dans le cadre d'émissions de CO2 réduites (119 g/km en 2WD, 125 g/km en AWD) qui rendent tout malus indolore.

Si Honda introduit sa technologie i-MMD (intelligent-Multi Mode Drive) en Europe avec le lancement du CR-V Hybrid, il l'a inauguré en 2013 au Japon. En France, son objectif pour 2019 est de vendre 3 000 CR-V, dont 90 % d'Hybrid.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer