AccueilEconomieFinancesHolnest Club : l'investissement au service de l'économie réelle

Holnest Club : l'investissement au service de l'économie réelle

Le family office lyonnais Holnest, co-dirigé par Patrick Bertrand, Alexandre Aulas et son père Jean-Michel lancent un club de business angels baptisé « Holnest Club ». Son leitmotiv : accompagner les start-up du domaine de la tech capables par leur innovation, de réinventer des métiers dits « traditionnels ».
Holnest Club : l'investissement au service de l'économie réelle

EconomieFinances Publié le ,

Le family office lyonnais Holnest, co-dirigé par Patrick Bertrand, Alexandre Aulas et son père Jean-Michel lancent un club de business angels baptisé « Holnest Club ». Son leitmotiv : accompagner les start-up du domaine de la tech capables par leur innovation, de réinventer des métiers dits « traditionnels ».

Un vent nouveau souffle sur l'écosystème des business angels. Hétérogène voire morcelé, encore trop souvent mal fléché pour guider l'entrepreneur… Celui-ci se dote d'une nouvelle approche basée sur les métiers avec l'émergence de Holnest Club, piloté par Alexandre Aulas (CEO) et Patrick Bertrand (COO).

Un nouveau club d'investisseur à Lyon

Ce nouveau club d'investisseurs, (ils sont 25), rassemble des entrepreneurs de tous âges et d'horizons professionnels divers mais qui incarnent tous, les grands secteurs porteurs de l'économie française (logistique, chimie, immobilier, food, automobile…). Parmi eux, citons : Pauline Duval (DG groupe Duval), Anne-Sophie Panseri (CEO de Maviflex), Cédric Bernard (Chief innovation officier Groupe Bernard) ou encore Julie Guerrand (investisseur, ex- directrice du développement chez Hermès International). Le rayon d'action du club est national.

« Nous ne prenons la place personne et allons agir plutôt en complémentarité de l'offre existante » assure Patrick Bertrand. L'ancien DG de Cegid, serial investisseur, connaît assez le milieu de la finance pour ménager les susceptibilités avec cette approche qu'il qualifie de « différenciante » grâce à une double logique d'investissements (venture) et d'accompagnement (scale-up).

« Nous accompagnons des start-up sur des besoins moyens qui oscillent entre 500 000 et 1,5 M€. Nous restons minoritaires pour chacune des opérations de private equity. D'ici la fin de l'année nous aurons validé 2 à 3 dossiers » explique Alexandre Aulas. Holnest Club compte monter en puissance à partir de 2019, avec dans le viseur déjà de potentielles pépites.

Holnest Club prône par ailleurs l'agilité dans son fonctionnement en embarquant le pool de financeurs dans un seul véhicule d'investissement, proposant à chaque entreprise financée un seul interlocuteur, favorisant ainsi les échanges tout au long du processus d'accompagnement.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?