AccueilSociétéHenri Pénelon, photographe pionnier

Henri Pénelon, photographe pionnier

Dans le premier quart du XIXe siècle, l’écroulement progressif de l’empire napoléonien et la croissance exponentielle du commerce mondial poussent les Français à s’expatrier vers les antipodes en quête de sensations nouvelles.

ActualitéSociété Publié le ,

Le rêve américain ? Une notion qui déjà fait écho aux aventureux désireux de faire fortune. Ils sont nombreux, ceux qui dérivent alors jusqu’au Pacifique pour s’installer en Amérique du Sud ou au Mexique, avant d’émigrer progressivement vers le nord, en Californie… au point même qu’il devient alors nécessaire de constituer un consulat français à Monterey ! Récemment délivré du joug espagnol, l’Ouest reçoit les faveurs des baleiniers et commerçants, tel Jean- Jacques Vioget, qui en investissent durablement les ports. Des entrepreneurs farouchement déterminés à faire fortune, alors que les artistes semblent, pour leur part, réticents à poser le pied sur le sol américain. Ce qui explique que nous n’ayons que très peu de représentations imagées ou narrées de la Californie à cette époque. Ainsi, beaucoup de ces artistes du cru étaient colons de profession, n’exerçant leur art que durant leur temps libre, après quelques heures passées à s’exercer sommairement auprès de professeurs auto-proclamés. Ne demeure qu’une exception notable : l’artiste Henri Pénelon. .../...


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5122 du samedi 10 octobre 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?