Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Hellomoov : objectif 100 M€ à 5 ans

le - - Entreprise de la semaine

Hellomoov : objectif 100 M€ à 5 ans
Photo DR - Ligne de production Hellomoov

Né de la réunion de trois PME industrielles qui interviennent sur le marché du mouvement, le groupe Hellomoov Partners entend doubler son chiffre d'affaires à l'horizon 2023. Pour concrétiser cette ambition, Éric Vergne, son président, a défini un plan de développement basé à la fois sur la croissance endogène et sur la croissance externe.

En 2017, lorsqu'il concrétise le rachat de la société Faber par Elcom, Eric Vergne initie un mouvement qu'il prolonge dès l'année suivante avec l'acquisition de Transept et qui débouche sur la création du groupe Hellomoov Partners. Cette holding, qui réunit les trois sociétés, abrite dans le même temps la marque commerciale ombrelle Hellomoov. Intervenant toutes trois sur le marché du mouvement, ces PME industrielles emploient 250 personnes, dont 100 à Bourgoin-Jallieu pour Elcom, tandis que les sites Faber et Transept sont implantés respectivement à Sedan, dans les Ardennes, et à Challans, près de Nantes.

Elcom et Transept interviennent prioritairement dans l'univers des industries d'assemblage, de montage et de production, que ce soit dans l'automobile, l'aéronautique… Faber de son côté travaille plus avec les industries de conditionnement et de packaging, s'adressant ainsi à la cosmétique, la pharmacie et l'agroalimentaire. Toutes les trois proposent une offre profonde et complémentaire. Avant leur réunion, Elcom et Transept étaient concurrents sur certains marchés, mais trouvaient aussi des éléments de complémentarité. En revanche Faber n'entrait pas en concurrence avec l'une ou l'autre de ces deux entreprises, car ses productions s'adressent à un autre marché et à d'autres secteurs d'activités.

« Hellomoov a été conçu pour unifier cette offre et lui donner plus de puissance, mais aussi pour accompagner un développement qui va se faire à travers d'autres rachats d'entreprises et des développements à l'export », indique Béatrice Bolling, directrice marketing et digital du groupe. Un plan de développement basé à la fois sur la croissance endogène et la croissance externe doit amener le groupe à un niveau de 100 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2022 / 2023, alors qu'il réalise pour le moment à 45 M€. « Nous avons des objectifs précis, mais je n'en communiquerai pas le terme », ajoute Béatrice Bolling, admettant cependant que ces acquisitions devraient conforter les positions actuelles du groupe, plutôt que favoriser un élargissement de son champ d'intervention.

Par ailleurs, le président d'Hellomoov Partners souhaite à l'avenir développer l'export. L'objectif, toujours à l'horizon 2022 / 2023, est de réaliser 50 % du chiffre d'affaires à l'export, alors que le groupe réalise pour le moment 80 % de son activité en France. « Nous avons déjà une filiale en Allemagne, Elcom Deutschland, et nous avons l'ambition d'intervenir prochainement dans d'autres pays industriels, y compris les États-Unis », Indique Béatrice Bolling.

Marc Maleo : « Innover avec nos clients »

Directeur de l'Institut Hellomoov Performance

Vous avez inauguré l'Institut Hellomoov Performance pendant le salon Global Industrie 2019 ; de quoi s'agit-il exactement ?

Nous avons créé l'Institut Hellomoov Performance à Bourgoin-Jallieu, l'été dernier, pour travailler sur tous les sujets de l'industrie 4.0. Nous proposons en effet des solutions qui sont au cœur de tous les systèmes productifs, mais qui, pour le moment, n'ont pas d'autre que le déplacement de pièces. Nous voulons donc donner de la valeur à des solutions qui intrinsèquement n'en n'avaient pas jusqu'à aujourd'hui.

Comment ?

Il nous est apparu qu'il fallait dissocier ce qui est de l'ordre du développement quotidien de nos produits, des améliorations que nous leur apportons régulièrement en co-construction avec nos clients. Il ne s'agit pas forcément d'innovations de rupture, mais d'innovations qui ne se font toujours avec des écosystèmes et avec des partenaires qui sont eux-mêmes très avancés sur le sujet.

Où en êtes-vous concrètement ?

Je dispose d'une équipe de 4 personnes et nous commençons déjà à faire certains développements avec des clients. Les projets d'innovation sont soit directement apportés par nos clients, soit le fruit de propositions que nous faisons et sur lesquelles nos clients viennent se positionner. Nous ne raisonnons pas en nombre de projets portés en permanence, mais nous avons une feuille de route à 3 / 5 ans, avec un certain nombre de lignes que nous souhaitons explorer.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer