AccueilActualitéHausse des prix des TER : Wauquiez demande "un bouclier tarifaire" au gouvernement

Hausse des prix des TER : Wauquiez demande "un bouclier tarifaire" au gouvernement

Alors que la Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé une hausse des prix des TER pour janvier 2023, Laurent Wauquiez réclame un bouclier tarifaire pour les collectivités face aux coûts de l'énergie.
Avec la hausse des coûts de l'énergie, les tarifs des TER devraient augmenter en janvier 2023.
© DR - Avec la hausse des coûts de l'énergie, les tarifs des TER devraient augmenter en janvier 2023.

Actualité Publié le ,

En préambule à l’assemblée plénière de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez est revenu sur les dossiers qui font l’actualité, à commencer par la décision de la collectivité d’augmenter les tarifs des TER au 1er janvier 2023.

Une hausse de 2,95 % pour les abonnements et de 8 % pour les tarifs occasionnels expliquée par l’explosion des coûts de l’énergie.

"La SNCF présente des factures délirantes"

Le président de la Région a dépeint une "situation intenable, avec une SNCF qui présente des factures délirantes".

Pour l’élu LR, une seule solution permettra d’éviter la voie de garage : "Si on ne veut pas en arriver à supprimer des trains comme c’est déjà le cas dans d’autres régions, si on veut éviter d’avoir à appliquer cette hausse des tarifs, il faut que l’Etat mette en place un bouclier tarifaire sur l’énergie pour les collectivités, comme il l’a fait pour les citoyens."

Une demande formulée conjointement avec l'ensemble des Régions, "toutes tendances politiques".

L'attractivité des TER pas remise en cause pour Laurent Wauquiez

Quant à imaginer une baisse d’attractivité du train par rapport à la voiture, Laurent Wauquiez a rejeté l’hypothèse en bloc. "Sur le prix de l’abonnement, l’impact reste faible. Pour un trajet de 36 km, cela correspond à une hausse de 1,20 euro par mois. Quand vous décrochez le pistolet à la pompe, c’est autre chose."

De manière plus générale, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes évoque "un sujet majeur avec l'explosion de la facture énergétique, qu'il s'agisse de l'impact sur le train le transport en car ou les lycées".

La collectivité estime à 70 millions d'euros le coût potentiel annuel lié à la hausse des prix de l'énergie.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?