AccueilActualitéHabitants incommodés à Lyon 8e : la Métropole épingle l'activité d'une usine chimique

Habitants incommodés à Lyon 8e : la Métropole épingle l'activité d'une usine chimique

Après un incident le 19 octobre lié au site industriel d'Isaltis (Givaudan-Lavirotte) dans le 8e arrondissement, la Métropole de Lyon demande la suspension immédiate des rejets dans le réseau d'assainissement de cet industriel de la chimie fine.
Le site industriel d'Isaltis (Givaudan-Lavirotte) est situé au coeur d'une zone à forte densité de population à Lyon 8e.
© Google Maps Streetview - Le site industriel d'Isaltis (Givaudan-Lavirotte) est situé au coeur d'une zone à forte densité de population à Lyon 8e.

Actualité Publié le ,

La Métropole de Lyon monte au créneau mardi 25 octobre suite à l'incident qui s'est produit la semaine dernière en lien avec l'activité de l'usine de chimie Isaltis, située rue Paul Cazeneuve dans le 8e arrondissement.

Mercredi 19 octobre dernier, des habitants de la rue Delorme (Lyon 8e) ont alerté la DREAL et la Métropole suite à des inondations dans les parkings et les caves d’une résidence, accompagnées de fortes odeurs irritantes dans les immeubles. Les sapeurs-pompiers, les services de la DREAL, de la Métropole et de la Ville de Lyon se sont rendus sur place, effectuant rapidement le lien avec l'activité du site voisin d'Isaltis (Givaudan-Lavirotte).

"Ce site industriel utilise de grandes quantités de substances chimiques dangereuses dans le cadre de son processus de fabrication (acide, base et solvants). Les analyses menées par le laboratoire de la Métropole de Lyon indiquent une teneur en ammoniac anormale et l’origine de ce désordre est probablement due à un défaut structurel du réseau où transitent les effluents industriels", annonce aujourd'hui la Métropole.

La Métropole demande la suspension immédiate des rejets à Isaltis

Celle-ci a demandé au directeur du site de suspendre immédiatement ces rejets. "Cette suspension doit permettre à Isaltis de réaliser les diagnostics et opérations nécessaires à la mise en conformité de son installation", précise la collectivité dans un communiqué, soulignant au passage que les rejets industriels dans le réseau d'assainissement "ne sont délivrées qu'au cas par cas et qu’elles peuvent être suspendues immédiatement dès lors que les normes de sécurité pour les habitants et l’environnement ne sont pas respectées".

Fondée en 1906 par Xavier Givaudan & François Lavirotte, l’usine lyonnaise produit des actifs utilisés dans des produits pharmaceutiques, nutritionnels et cosmétiques. Longtemps propriété de Rhône-Poulenc (1960-1991) puis de SEPPIC/Air Liquide (1991-2011), elle a été rachetée par Isaltis en décembre 2011. Le site emploie environ 110 personnes à Lyon selon l'entreprise.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?