AccueilActualitéGrippe aviaire : deux mouettes retrouvées mortes à Lyon et Saint-Genis-Laval, la préfecture lance l'alerte

Grippe aviaire : deux mouettes retrouvées mortes à Lyon et Saint-Genis-Laval, la préfecture lance l'alerte

Deux cas de grippe aviaire ont été détectés mercredi 11 janvier sur des mouettes rieuses retrouvées à Lyon et Saint-Genis-Laval. La préfecture du Rhône a pris plusieurs mesures, dont la mise en place d'une zone de contrôle temporaire de 20 km.
Deux mouettes rieuses ont été retrouvées porteuses du virus de la grippe aviaire à Lyon et Saint-Genis-Laval.
© Pixabay / photo d'illustration - Deux mouettes rieuses ont été retrouvées porteuses du virus de la grippe aviaire à Lyon et Saint-Genis-Laval.

Actualité Publié le ,

Le Rhône et la Saône comme vecteurs du virus de la grippe aviaire à Lyon et dans sa région ? L'hypothèse a pris corps hier avec la découverte de deux mouettes rieuses porteuses du virus influenza aviaire. Les cadavres des deux volatiles ont été retrouvés à Lyon et Saint-Genis-Laval.

La préfecture du Rhône a immédiatement réagi, prenant mercredi 11 janvier un arrêté instituant plusieurs mesures de protection pour une durée initiale de 21 jours. Objectif : prévenir la transmission de ce virus hautement transmissible dans les élevages de la région.

Une zone de contrôle temporaire (ZCT) de 20 km autour des lieux de la découverte a notamment été décrétée. Plus d'une centaine de communes sont concernées.

Grippe aviaire : la préfecture du Rhône renforce la protection autour des élevages

À l’intérieur de ces zones, la préfecture du Rhône a annoncé un renforcement des mesures de biosécurité (mise à l’abri), une surveillance renforcée des élevages (analyses de laboratoires), et une adaptation des activités de chasse pour le gibier d’eau et le gibier à plumes.

"Il est spécifiquement demandé de ne pas s’approcher ni nourrir les oiseaux sauvages et plus particulièrement dans cette zone de contrôle temporaire. Pour éviter la diffusion du virus à d’autres oiseaux, l’ensemble du public doit éviter de fréquenter les zones humides - bords des étangs, des mares et des rivières - où stationnent les oiseaux sauvages, y compris en leur absence, du fait de la possible présence de virus dans les fientes et les sols souillés", préconise la préfecture.

Le deuxième foyer découvert en un mois dans le Rhône

Dans l'Hexagone, le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l’influenza aviaire est passé au niveau "élevé". Dans le Rhône, un foyer avait été découvert le 21 décembre dernier dans un élevage de volailles à Savigny. Des zones réglementées de protection et de surveillance sont toujours en place autour de l’établissement contaminé.

Pas de panique cependant : la consommation de viande, de foie gras ou d'oeufs – et de tout produit alimentaire à base de volaille – ne présente aucun risque pour les humains.

Que faire si vous découvrez un oiseau mort à Lyon et dans sa région ?

La préfecture appelle la population à participer à l'effort dans la lutte contre la grippe aviaire. Toute mortalité d’oiseaux sauvages dans cette zone, sans cause évidente, doit être signalée à :

• la fédération départementale des chasseurs du Rhône : 04 78 47 13 33

• l’antenne départementale de l’Office français de la biodiversité : 04 74 03 99 81

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?