Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Greenstyle s'appuie sur ses jeunes pousses

le - - Entreprise de la semaine

Greenstyle s'appuie sur ses jeunes pousses

Implantée à Pierre-Bénite, Greenstyle (aménagement d'espaces extérieurs) se veut résolument locale. L'entreprise familiale d'une centaine de collaborateurs en CDI passera progressivement dans les mains de Guillaume et Bastien Lachana, les fils de Daniel Lachana, à l'origine de la croissance de cette PME de 15 M€ de chiffre d'affaires.

« Ne rien bouleverser. Rester une entreprise lyonnaise très locale. Poursuivre nos métiers du vivant sans s'éloigner de nos bases grâce à nos compagnons. Telles sont les ambitions de Greenstyle, que je porte depuis que j'ai repris cette entreprise en 1991 et que je partage avec mes fils. Mes deux garçons sont entrés dans l'entreprise en 2017 et nous organisons la transmission sur une dizaine d'années. Ils sont très complémentaires : Guillaume est un homme de chiffres et de gestion, Baptiste adore le terrain. J'ai la chance d'avoir des enfants ultra-complémentaires. » Pour Daniel Lachana, Greenstyle va perdurer sur les schémas qu'il a insufflés tout en misant sur des managements adaptés à une jeune génération, impulsés par la deuxième génération.

Greenstyle évolue dans trois métiers. 70 % de son chiffre d'affaires proviennent de son cœur de métier : la création, la construction et l'entretien des espaces verts et des espaces publics. 20 % de son temps sont consacrés à la mise en place de terrains multisports en gazons naturels et synthétiques. Enfin, 10 % de son activité l'emmènent au bord des rivières via son savoir-faire de génie végétale afin d'intervenir dans les espaces aquatiques.

L'entreprise traite des marchés publics pour 60 % de son activité et intervient auprès du secteur privés (particuliers et entreprises) pour 40 %. « Nous travaillons dans la durée car notre métier des végétaux s'inscrit sur le long terme. Il n'est pas rare, pour nos équipes, de tailler et d'entretenir des arbres qu'ils ont planté il y a 30 ans… », illustre Daniel Lachana.

Si le recrutement reste une gestion délicate pour le paysagiste de formation spécialisé dans les terrains de sports, il se dit proche des établissements d'enseignement « pour sourcer des candidats et surtout, transmettre des savoir-faire et une passion de mon métier ». Accueillis sur les chantiers Greenstyle pour toucher du doigt la réalité d'un métier, les apprentis qui intègrent l'entreprise bénéficient aussi de l'expérience des collaborateurs internes. « Un tuteur d'apprentissage interne a pour seule mission d'accompagner les apprentis et de sensibiliser les chefs de chantier à la transmission de nos savoirs », se félicite Daniel Lachana.

« Sécuriser nos approvisionnements », Daniel Lachana

Quelle expérimentation menez-vous sur la station Mue à Lyon Confluence ?

Nous avons investi un terrain expérimental sur un sujet fort : la consommation de terre liée aux aménagements paysagers. Nous ne pouvons pas continuer à décaper des sols en dehors de la métropole pour alimenter les aménagements urbains. Nous menons donc une expérience de fertilisation de limons, caractérisés en amont et qui allaient jusqu'à maintenant à la décharge sans être valorisés, avec du compost issu du recyclage de déchets verts. La maturation dure entre 6 mois et deux ans, en fonction des besoins d'un chantier. Ce type d'expérimentation n'existe pas à une telle échelle et aucune étude scientifique n'est menée.

Quel sera le rôle de Terre fertile ?

Terre fertile est une holding au capital de 100 000 € créée en juillet 2019 par onze entreprises locales : Greenstyle, Laquet, Nature Créateur de Paysages, Espaces verts des Monts d'Or dont la dirigeante Françoise Lafaix est la présidente de Terre fertile, Jacquard Espaces Verts, Rhône Jardin Service, Duc & Préneuf, Chazal, Terideal Tarvel, Parcs & Sports et ID Verde. En octobre, sa filiale SVTM, pour Société de valorisation des terres de la métropole, sera créée pour exploiter les maxi-démonstrateurs de Saint-Fons et de Décines afin d'accueillir les premiers limons en janvier 2020 et sortir les premières terres fertiles en septembre 2020. Nous espérons créer une troisième plateforme au nord de l'agglomération pour améliorer notre bilan carbone.

Quel est l'objectif des entreprises partenaires de ce projet issu de l'Appel des 30 de la Métropole de Lyon ?

C'est un projet purement privé, soutenu par les collectivités dans sa faisabilité, qui vise à permettre à nos entreprises de produire leurs matières premières pour leurs chantiers des années futures dans l'agglomération. Au bout du bout, nous souhaitons alimenter nos jardins et que les végétaux se pérennisent et s'épanouissent.




Stéphanie POLETTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer