AccueilActualitéGrand Hôtel Dieu: chronique d'une réinvention historique

Grand Hôtel Dieu: chronique d'une réinvention historique

Il s'agit de l'une des plus importantes réhabilitations d'un monument historique en France. Celle-ci touche à sa fin, du moins pour la première tranche représentant 3/5e de l'opération, 30 520M2 sur un total de 51 500M. Bienvenue au Grand Hôtel Dieu de Lyon !
Grand Hôtel Dieu: chronique d'une réinvention historique

Actualité Publié le ,

C'est le 27 avril que l'ouverture d'une grande partie des commerces (90%), l'ensemble des bureaux, des parkings et des logements sera effective. Sans oublier les 6 des 8 cours (dont une avec la création d'une verrière hors normes) du GHD.

Pour mémoire, c'est en temps et en heures le 18 décembre dernier que la SNC Hôtel Dieu associant la société Eiffage Immobilier et Generim a livré cette tranche 1 à Crédit Agricole Assurances, suite à un bail à construction concédé par les HCL.

Quant à la tranche 2 comprenant l'Intercontinental 5*, le Centre des congrès et la Cité de la gastronomie, celle-ci sera livrée fin 2018, pour une ouverture au public en 2019.

A la manœuvre de ce chantier hors norme, la société Eiffage et ses composantes ont relevé le défi de la reconversion d'un site majeur, situé en hyper-centre ville et contraint dans sa superficie et qui plus est inscrit au patrimoine des Monuments historiques.

Thierry Brossard et Bernard Vitiello (Eiffage)

Ce site, dont l'ambition est de réinterpréter l'histoire vieille de 600 ans pour certains bâtiments, est d'affirmer son identité et d'en faire un carrefour de vie sociale et sans doute de symboliser enfin un rayonnement international de Lyon.

Depuis la fermeture définitive de l'hôpital en 2010 et le début du projet en décembre 2014, beaucoup d'eau a coulé dans le Rhône mitoyen et surtout, 2 millions d'heures de production auront été nécessaires avec un effectif moyen de 400 compagnons (800 en période de pointe), 180 entreprises partenaires (dont 60% locales) ou encore 60 000 heures d'insertion, contre 30 000 initialement prévues.

Un chantier titanesque et contraint évalué à quelque 180M € réalisé par Eiffage Construction, dans le respect de l'histoire et de l'environnement (démarche Breeam), tout en utilisant les technologies numériques actuelles, malgré de nombreuses surprises et autres découvertes (voûte catalane, fouilles archéologiques et mortuaires…)

Si la Cité de la gastronomie ne représente que 7% du GHD, elle n'en sera pas moins l'une des pierres angulaires et emblématiques qui, outre des expositions temporaires, fera la part belle à l'alimentation et la santé.

Le cœur de la Cité de la gastronomie, avec le Petit Dôme

au dessus et l'hôtel religieux protégé dans ce coffrage en bois

A environ 6 mois de sa livraison et 18 mois de son ouverture, cette Cité gérée par la Métropole de Lyon, dans l'aile des quatre rangs (avec trois seulement utilisés) et ses trois niveaux, se présente comme un lieu architectural exceptionnel en particulier avec son magnifique « petit dôme du XVIIe », son hôtel religieux et son futur «musée».

L'histoire entre ainsi dans le XXIe siècle !

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?