AccueilArt de vivreGastronomie / VinsGorgette prend soin de « Georges »

Gorgette prend soin de « Georges »

Marc Georgette dans son antre
Photo : Michel GODET - Marc Georgette dans son antre

Art de vivreGastronomie / Vins Publié le ,

Un rêve d’enfant pour ce grand gaillard lyonnais pur souche qui, déjà tout petit, dessinait la façade de son restaurant rêvé. Avec ses 30 couverts, sa décoration typée bouchon, sa cuisine qui empiète presque dans la toute petite salle, le ton est donné dès l’entrée. Celui d’une convivialité gourmande qui se joue au coude à coude. Pour Marc, membre des Authentiques Bouchons lyonnais en son temps et désormais non inféodé, accueillir ses clients, c’est avant tout de les servir comme des amis que l’on reçoit à la maison, avec quelques classiques à « s’en faire péter la sous-ventrière» (l’expression d’un Québécois en déplacement lors du Sirha).

Serviette autour du cou, il est temps de passer aux choses sérieuses. Bien sûr les charcuteries lyonnaises et autres gratons sont de mise, mais comment passer à côté de l’œuf cocotte au saint-marcellin ou du gâteau de foies de volailles ? Les constantes de cette maison étant la générosité, la gourmandise et la simplicité familiale. Point de chichi, mais du bon et du vrai. Marc y veille !

Le défilé des lyonnaiseries militante se poursuit avec le fameux gratin d’andouillette, à nul autre pareil, les quenelles Saint-Jean de brochet aux écrevisses, l’andouillette à la fraise de veau de chez Bobosse, ainsi que le tablier de sapeur - et sans reproche -, sans oublier ce qui nous a véritablement ému : le rognon de veau à la moutarde cuit entier et accompagné, comme il se doit, d’un gratin à la dauphinoise.

A la demande de ses clients, mais aussi selon les arrivages, vous pourrez trouver quelques plats non-lyonnais, pour ne citer que la pochouse du bouchon. Fromages et desserts complétant ces agapes, autour, pour l’essentiel, de vins du Beaujolais et des Côtes-du-Rhône, toujours sous le signe d’une gourmandise simple et de bon aloi. A savoir tarte à la praline ou au chocolat, pommes au four, crème caramel, pruneaux au vin ou, en saison, le joli gratin de clémentines, sans oublier le baba au rhum maison, joliment imprégné !

Pour les amateurs, mâchon tous les matins avant 11 h (prudent de réserver). Pour nous, ce Petit Bouchon est un véritable bouchon !

Au Petit Bouchon « Chez Georges »

8, Rue du Garet

Lyon 1er

Tél. 04 78 28 30 46

Fermé samedi et dimanche

A midi : menus du jour à 17 et 19 € (2 ou 3 plats), menus lyonnais à 20, 25 et 28 € (2, 3 et 4 plats). A midi et le soir : carte.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?