AccueilDossiersGlobe & Cecil développement à Lyon : cultiver la simplicité et l’authenticité

HÔTELS INDÉPENDANTS ET FAMILIAUX / SÉRIE D'ÉTÉ Globe & Cecil développement à Lyon : cultiver la simplicité et l’authenticité

Avec trois hôtels et deux restaurants, situés en cœur de ville à Lyon, l’entrepreneur Loïc Renart souhaite instiller une vision d’entreprise à travers les valeurs d’hospitalité, d’authenticité et d’enchantement.
Globe & Cecil développement à Lyon : cultiver la simplicité et l’authenticité
© Globe & CéCil développement - « Un confort simple, mais un service irréprochable » prôné par le groupe Globe & Cecil développement à Lyon.

Dossiers Publié le ,

Il est sûrement l’hôtel le plus ancien de Lyon, avec une activité qui a débuté en 1866 et qui depuis, ne s’est jamais éteinte. L’Hôtel Globe & Cécil, situé rue Gasparin, dans le 2e arrondissement de Lyon, est le point de départ de l’histoire entrepreneuriale de Loïc Renart, président du groupe Les Aubergistes Lyonnais, placé sous la houlette de la holding Globe & Cécil Développement. Son grand-père Georges Auroux en est le gestionnaire à partir de 1966 ; l’établissement sera ensuite repris par sa mère, Nicole Renart, en 1987.

"Je suis né dans cet hôtel, et même si j’ai débuté ma carrière professionnelle en tant qu’ingénieur agronome (il est passé par l’entreprise Tarvel devenue Terideal, Ndlr), j’avais toujours été marqué par la vie de cet établissement. Et lorsque ma mère a souhaité prendre sa retraite, j’ai décidé de reprendre le flambeau en 2009. Je crois que j’avais ça dans les tripes", résume Loïc Renart. Très vite, il souhaite insuffler une vision d’entreprise autour de trois dynamiques : pérenniser, optimiser et développer.

Trois hôtels et deux restaurants à Lyon

"Je voulais poursuivre l’aventure familiale : j’y ai intégré l’outil internet, qui a été un vrai tournant dans la gestion de l’hôtel, et j’ai souhaité créer une communauté qui prend forme aujourd’hui à travers le groupe Les Aubergistes Lyonnais (5 M€ de chiffres d’affaires, 60 salariés, Ndlr)", poursuit Loïc Renard.

La structure, chapeautée par la holding Globe et Cécil Développement, comprend l’Hôtel Globe & Cécil, l’Hôtel du Simplon (rue Duhamel, Lyon 2e) et Le Phénix (quai de Bondy, Lyon 5e) ainsi que deux restaurants Le Comptoir Cécil, le Comptoir Phénix ainsi qu’une activité événementielle/séminaire via Le Club des Aubergistes. Souhaitant rester indépendant, "mais jamais seul", Loïc Renart ouvre son capital en 2017 à Bpifrance et la société de gestion Extendam, spécialisée dans l’investissement dans l’hôtellerie, qui le soutiendront à nouveau en 2020 pour l’acquisition du Phénix. 

"Nous sommes des aubergistes tournés vers les gens de notre quartier"

Lionel Giai-Gischia, directeur d’investissement senior de Bpifrance expliquait alors : "Sa vision de l’hôtellerie est en adéquation avec notre perception de l’hôtellerie de demain. Nous nous réjouissons de l’acquisition du Phénix qui vient renforcer l’ancrage du groupe à Lyon et permet de solidifier le socle historique pour de nouvelles opérations de croissance externe".

Durant l’année 2020, Loïc Renard a subi le premier confinement mais n’a pas souhaité fermer pour le deuxième, se refusant d’être classé « non-essentiel » et ne voulant surtout pas rompre le lien avec ses équipes. Une posture révélatrice de la vision d’entreprise qu’il souhaite insuffler avec trois valeurs fondamentales, selon lui : l’hospitalité, l’authenticité et l’enchantement. "Je conçois la fonction de mes hôtels comme de véritables places de vie locale, nous sommes des aubergistes tournés vers les gens de notre quartier". D’ailleurs, Loïc Renart (...) La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?