AccueilDroitGilles Gourmand : « servir d'abord »

Gilles Gourmand : « servir d'abord »

Bac de sciences économiques en poche, il passe ensuite un BTS de comptabilité à la Martinière.

Vie juridiqueDroit Publié le ,

Malgré ces deux années scolaires lourdes, le Bressan de coeur y trouve son intérêt. « Je gagne, je joue », insistet- il en parlant du DECS (diplôme d’étude comptable supérieur) finalement obtenu, mais aussi de son double cursus en la matière, à la fois à Lyon 3 pour les cours magistraux et à l’Institut Pitiot pour le côté pratique des TP. Il retourne ensuite à Lyon 2 pour approfondir les sciences éco et commence à travailler en parallèle, tout en s’investissant dans le monde associatif. Il est ainsi l’un des fondateurs de l’association des étudiants de Sciences éco (1er cycle), puis du Club informatique de la Fac. DESCF (diplôme d’études supérieures comptables et financières) en poche, il débute sa carrière en cabinet, avant de bifurquer vers l’entreprise, devenant comptable pour l’Olympique Lyonnais trois années durant.
Vient ensuite le diplôme d’expertcomptable, qu’il valide en cabinet, avant de s’investir – toujours dans l’associatif – à l’ANECS, dont il sera président régional, puis national. Une association d’experts-comptables et de commissaires aux comptes stagiaires, à laquelle il est au demeurant toujours très attaché. Il adhère ensuite au club des jeunes experts-comptables et en devient le président régional, puis national ! Aujourd’hui membre du bureau de l’IFEC (syndicat professionnel patronal), il en a été également le président.
Sans doute par soif d’indépendance, il crée sa propre structure en 1994 qui compte deux bureaux à ce jour (Lyon et Louhans) et une clientèle dans laquelle on retrouve notamment des clubs de football. Quelques années plus tard, il intègre la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion, alors récemment créée pour faire respecter l’équité sportive par la finance) et en est aujourd’hui le vice-président à la commission fédérale de contrôle des clubs (National et CFA). Une mission qui lui interdit de jouer aux paris sportifs et d’avoir des parts dans un club. Celui qui a axé son mémoire d’expert-comptable sur le ballon rond précise : « Le football m’a marqué depuis 1989 et ne m’a jamais quitté, bien que je n’ai jamais joué ». .../...


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5125 du samedi 1er novembre 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?