AccueilCultureEnchèresGiacometti et César à l'Hôtel d'Ainay

Giacometti et César à l'Hôtel d'Ainay

Giacometti et César à l'Hôtel d'Ainay

CultureEnchères Publié le ,

Diego Giacometti (1902-1985), rien que le nom fait déjà référence dans le landerneau des amateurs d'arts moderne et contemporain. Avec son frère Alberto, ils ont marqué leur époque d'une touche reconnaissable entre toutes empreinte aussi bien du génie de la créativité que de la finesse d'exécution.

Ce 28 juiin à 19h, c'est sur deux paires de fauteuils vendues en deux lots séparés que vont pouvoir se pencher les collectionneurs amateurs du travail de Diego Giacometti. Identiques, ces deux paires sont au modèle dit « A têtes de lionnes » en bronze à patine verte d'après l'antique et fer forgé laqué noir.

Présentées ici dans leur deuxième version avec les pieds antérieurs en griffes de lion et assises en cuir vert refaites, elles proviennent de l'illustre galerie de Heinz Berggruen dont la collection fut en partie léguée à l'état allemand afin de créer le futur Musée Berggruen à Berlin.

De ces deux fauteuils, on retrouve d'ailleurs des modèles similaires répertoriés dans plusieurs ouvrages de référence consacrés à ce célèbre sculpteur. Estimée entre 180 000 et 20 000 €, chacune de ces deux paires pourrait bien suciter une envolée d'enchères remarquable.

Quant à César et l'Hôtel d'Ainay, c'est déjà une belle histoire. Les 212 500 € (frais inclus) atteints ce 7 avril dernier sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre par la « Rambaud » constituent à ce jour un record pour ce « Patineur » en salle des ventes.

Ce 28, tout autre sujet mais toujours par César avec cette pièce unique sous forme d'un panneau en fer forgé de dimensions 148x105 cm. Commandé spécialement à l'artiste en 1991 et datée de 1993, elle est répertoriée sous le numéro 7976 des archives de Denyse Durand-Ruel. Attendu entre 140 000 et 160 000 €, ce superbe panneau promet lui aussi à coup sûr de belles enchères.

Panneau en fer forgé de César estimé 140 000 / 160 000 €

Egalement au catalogue, on retient « Red Hands, 2008 », une composition par Liu Bolin de six personnages identiques en résine, fibre de verre et acrylique estimée 45 000 / 50 000 €, « Kong Baril », sculpture en résine noire de Richard Orlinski numérotée 4/8 attendue entre 10 000 et 15 000 € mais aussi les 12 à 15 000 € selon l'estimation qu'il faudra engager pour acquérir ce « Violon calciné » d'Arman, pièce unique daté de 1980.

Arts graphiques enfin avec là aussi un choix cornélien... Au catalogue : « Série Starcade » d'Erro, une acrylique sur toile estimée 20 000 / 25 000 €, la « Pauvre famille III» de Georges Rouault, en technique mixte estimée pour sa part 25 000 / 30 000 € ou encore ce superbe « Grand Paysage » de Louis Valtat pour lequel on attend 15 000 / 20 000 €.

Hôtel d'Ainay – Maître Cécile Conan-Fillatre – Jeudi 28 juin à 19h – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.conanauction.fr,www.interencheres.com/69005

Adjugés !

La vente « Spécialités » du 7 juin chez Artenchères abordait de multiples domaines allant aussi bien des textiles anciens aux médailles militaires en passant par les instruments de musique. Parmi tous les lots présentés, on notait en début de catalogue plusieurs livres d'échantillons textiles dont ce livre de fabrication renfermant un bel ensemble de toiles peintes sur toile de coton pour le sarong adjugé 620 € (frais compris) mais aussi des pièces d'archéologie comme cet ensemble de 7 sceaux-cylindres provenant de Mésopotamie, Djemdet-Nasr, initialement estimé entre 200 et 300 € pour lequel un amateur montait jusqu'à 1 178 € (frais compris).

Ordre de Saint Benoît d'Aviz, Portugal, adjugé 1 736 € (frais inclus)

Pour ce qui est des médailles et Ordres, on retient les 1 860 € portés par un acquéreur sur un Ordre du Soleil Levant, Japon, estimé avant la vente entre 250 et 300 € tandis qu'un Ordre de Saint Benoît d'Aviz du Portugal dépassait lui aussi son estimation à 300 / 400 € pour être finalement adjugé 1 736 € (frais compris).

Ordre du Soleil Levant, Japon, adjugé 1 860 € (frais inclus)

Musique enfin avec la belle adjudication à 2 356 € (frais compris) pour un saxo alto de la Maison Selmer, un must dans sa catégorie.

Saxo alto Selmer adjugé 2 356 €

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?