AccueilServicesGérard Bazin élu président de la chambre d'agriculture Rhône-Métropole

Gérard Bazin élu président de la chambre d'agriculture Rhône-Métropole

A 57 ans, ce producteur laitier impliqué dans la défense de l'agriculture depuis de nombreuses années entend accompagner les exploitants agricoles rhôdaniens dans la mutation des exploitations.
Gérard Bazin élu président de la chambre d'agriculture Rhône-Métropole

EconomieServices Publié le ,

Suite au départ de Jo Giraud, le précédent président aujourd’hui à la retraite, Gérard Bazin a été élu en février nouveau président de la chambre d’agriculture Rhône-Métropole. Elle couvre les deux nouveaux départements. Celui qui était vice-président de l’institution locale s’est fixé une ligne claire pour soutenir les agriculteurs locaux. « Nous avons revisité le plan de mandature pour l’adapter aux difficultés économiques que connaissent toutes les filières, souligne le producteur laitier installé en GAEC dans les Monts du Lyonnais. Certaines filières sont livrées au marché qui connaît une évolution très rapide. Des producteurs ont du mal à suivre et rencontrent des difficultés dans leur fonctionnement. La chambre d’agriculture préconise des diagnostics des exploitations pour mettre en place des mesures qui les protègent contre la volatilité des cours. Des solutions existent comme la conversion vers le bio ou la commercialisation en circuits courts. » C’est bien tout le modèle économique des exploitations agricoles qu’il est nécessaire de remettre en perspective.


Alors que les agriculteurs bretons bloquent les routes de l’ouest, les exploitants sont-ils conscients qu’ils doivent eux-mêmes trouver des solutions ? « Sur notre territoire, près de 20 % des exploitations sont restées dans une configuration économique qui ne permettra pas une continuité ou une reprise à moyen terme, analyse Gérard Bazin. 40 % se sont engagées dans une amélioration de leur fonctionnement pour répondre aux enjeux économiques de demain. Enfin, 40 % adoptent une position d’attentisme, sans une réelle volonté de changement et manifestent leur désespoir. Ce sont ces derniers professionnels que nous espérons amener à réfléchir pour mettre en place des solutions qui éviteront la disparition des exploitations. »


Cette crise « structurelle davantage que conjoncturelle », selon le nouveau président, se vit sur le territoire Rhône-Métropole de façon disparate. Près de 6 000 exploitations sont recensées dont 1 000 producteurs de lait, 500 producteurs de viande, 3 000 viticulteurs. Toutes les productions, sauf les plantes médicinales, sont représentées sur le territoire : l’élevage en zone de montagne, la viticulture dans le Beaujolais (qui a perdu un tiers de ses exploitants en 10 ans) ou les coteaux du lyonnais, les céréales dans la plaine de Lyon et à proximité de la métropole, les fruits et légumes sur les coteaux. « La proximité de la zone urbaine de Lyon incite au développement de la vente direct et des activités de transformation. »
La chambre d’agriculture, installée à La Tour de Salvagny, dispose d’antennes dans le Beaujolais, les Monts du Beaujolais, sur les coteaux et dans les Monts du Lyonnais. L’équipe de 90 personnes, en plus de l’accompagnement des filières, assure des missions d’accompagnement pour l’installation des exploitations et traite les sujets d’urbanisme et de réglementation.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?