AccueilActualitéGeoffroy Roux de Bézieux : « La relance passera par les territoires pour gagner en efficacité »

Geoffroy Roux de Bézieux : « La relance passera par les territoires pour gagner en efficacité »

La grand messe du Medef, la Renaissance des entreprises de France (REF, ex-Universités d'été) s'est tenue dans un contexte bien particulier, crise du covid oblige, les 26 et 27 à l'hippodrome de Longchamp à Paris.
Geoffroy Roux de Bézieux : « La relance passera par les territoires pour gagner en efficacité »

Actualité Publié le ,

La grand messe du Medef, la Renaissance des entreprises de France (REF, ex-Universités d'été) s'est tenue dans un contexte bien particulier, crise du covid oblige, les 26 et 27 à l'hippodrome de Longchamp à Paris.


Dans un contexte social anxiogène et économiquement irrespirable, Geoffroy Roux de Bézieux s'est montré optimiste face aux dirigeants de France, les exhortant à « continuer à vivre malgré le covid ». Une démarche des plus complexe tandis que la fin d'année 2020 livrera son lot de défaillances d'entreprises, débouchant sur une crise économique majeure, catalysée par une montée du chômage inévitable, et précurseur d'un climat social dont se seraient d'ailleurs bien passés l'écosystème politique préparant vers l'élection présidentielle de 2022.

Avant le vote des urnes, c'est bien de la vie réelle dont il s'agissait ici à Longchamp, autrement dit, celle des entreprises créatrices de valeur.
Invité à la tribune, Jean Castex, ministre de l'Intérieur a dévoilé les contours du plan de relance du gouvernement qui devait être présenté le 25 août. Il faudra attendre finalement le 3 septembre pour en connaître les détails.

Mais les patrons savent déjà que sur les 100 milliards qui lui sont attribué, le quart sera consacré aux TPE-PME. Prime de 4 000 euros à l'embauche des jeunes, 200 000 formations supplémentaires dans les secteurs de la santé et de la transition énergétique mais aussi 10 milliards d'euros de baisse d'impôt sur la production, ont été arguées par le ministre justifiant ainsi un plan « puissant et rapide dans sa mise en œuvre ».


Les applaudissements dans l'assemblée n'ont pas cachées une certaine frustration parmi les adhérents du Medef malgré leur président appuyant sur le fait que le gouvernement avait « fait le job ».

Si la filière industrielle a pu y trouver son compte, celle du bâtiment s'est trouvée un peu orpheline, aucune indication la concernant n'ayant été faite par Jean Castex.

Au-delà des grands mots, Geoffroy Roux de Bézieux sait que l'issue à la crise passe par les territoires indiquant que « la relance passera par le tissu local des entreprises pour gagner en efficacité ».

Les délégations du Medef Auvergne-Rhône-Alpes et Lyon-Rhône, parmi les plus nombreuses à l'événement, et emmenées par leurs présidents respectifs, Jean-Luc Raunicher et Laurent Fiard, auront sans doute apprécié.

Laurent Fiard, Jean-Luc Raunicher

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?