AccueilSociétéGastronomie - Magicien des saveurs

Gastronomie - Magicien des saveurs

Avec un parcours d‘anthologie (Viola, Lacombe, Lherm, Chavent…), il cherche chaque jour à défendre les produits du terroir.

ActualitéSociété Publié le ,

« Je fais une cuisine d’instinct », insiste ce Haut-savoyard en oubliant modestement de préciser qu’il innove, invente, crée et réalise avec justesse des plats qui s’apparentent à des tableaux. Tout en finesse et en originalité, sa cuisine, aux accents épicés du monde, est délicate, mélangeant saveurs et textures. Avec son savoir-faire, mousses, écumes et autres mets prennent une toute autre dimension, rehaussés par une véritable mise en architecture gourmande. Que dire de cette soupe orientale aérienne, servie en starter dans une mignonne petite poterie tunisienne, avec tomate coeur de boeuf dans laquelle le cumin joue son rôle d’exhausteur du bouillon ? Comment qualifier cette mousse de saint-Marcellin livrée dans des tuiles au miel ? L’ostentatoire n’est jamais au rendez-vous. Foie gras poêlé accompagné de pignons et d’une mousse de fraises et sublime mousse d’artichauts bretons en livrée de jaunes d’oeufs fermiers pochés, accompagnée d’artichauts tournés et leur tuile croustillante de pistache, poursuivent des agapes qui s’inscrivent dans une gastronomie comme on aimerait en voir plus souvent. Au hasard de la carte, la prune de foie gras : une boule de foie gras enrobée de gelée de prune, servie sur une terre de fruits secs torréfiés agrémentés de charbon végétal ; les véritables escargots de Bourgogne rôtis à la coriandre et leur céleri en trois textures… Autant de références gourmandes qui ne laissent pas insensible. Et puis, il y a aussi ce cochon fermier des Monts du Lyonnais cuit à la perfection et moelleux à souhait, présenté avec son céleri en deux façons, saladine et compotée. La crème au citron, miel et coriandre donnant le bon ton. Le soufflé glacé avec sa guimauve roulée marie à merveille framboise et betterave au même titre que les abricots et le chocolat Dulcey Valrhona sur fond de biscuit sablé au romarin et d’opaline abricotière. Mélange délicat de saveurs, parfums épicés, présence des goûts et des textures sont donc au rendez-vous d’agapes qui marquent un gourmand dans ses missions. Ajoutez à cela une très belle cave, un service irréprochable (Anthony), des prix corrects, une atmosphère calme et sereine due à Nadia, l’épouse de Jérémy et maîtresse de maison, et vous aurez compris que cette adresse est incontournable à Lyon.


Michel Godet

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?