AccueilSociétéGastronomie - Le Caro de Lyon - Atout Caro pour Baudoin et Juliette Darras

Gastronomie - Le Caro de Lyon - Atout Caro pour Baudoin et Juliette Darras

Infatigable personnage de la vie gourmande lyonnaise, Jean- Claude Caro vient de passer la main de son établissement à Baudoin et Juliette Darras. Déjà aux commandes du Gabion (Lyon-Part Dieu) depuis onze ans, ils savent ce que restauration et satisfaction de la clientèle signifient.

ActualitéSociété Publié le ,

Infatigable personnage de la vie gourmande lyonnaise, Jean- Claude Caro vient de passer la main de son établissement à Baudoin et Juliette Darras.

Déjà aux commandes du Gabion (Lyon-Part Dieu) depuis onze ans, ils savent ce que restauration et satisfaction de la clientèle signifient. Ouvert depuis le début de l’été, le nouveau Caro de Lyon vient de subir un lifting de cinq semaines sous la baguette, toujours magique, de l’architecte décorateur Pierre Chaduc. Peintures rafraîchies, nouveau parquet en terrasse, chaises retapissées, store plus clair et plus jeune sont autant de rénovations qui ont été entreprises pour un montant supérieur à 200 000 €. Rassurons cependant les inconditionnels, le Caro de Lyon est toujours dans son jus avec une ambiance et une atmosphère typées, dans un style italien. Verrière, immense bibliothèque et architecture lumière repensée rendant encore plus agréables les agapes pour 180 clients potentiels, dont 35 en terrasse (fermée en hiver).
Côté restauration, le chef aux commandes du piano gourmand, c’est Yannick Decelle, jusqu’alors membre des Toques Blanches Lyonnaises. Arrivé il y a trois années, Yannick Decelle (40 ans) s’est forgé une solide réputation dans différentes maisons lyonnaises, pour ne citer que le Puy d’Or de Laurent Bouvier, le Léon de Lyon de Jean-Paul Lacombe, Chez Larrivoire de Bernard Constantin ou encore la Rotonde avec Philippe Gauvreau.
L’authenticité des plats d’entre Rhône et Saône (salade lyonnaise à 14 €, quenelle de brochet en majesté ou le très attendu pâté croûte à 20 €) demeure un immuable d’une carte qui a peu changé.
Clin d’oeil sur un plat signature : la morue grillée, puis cuite vapeur, servie avec sa purée écrasée à l’huile d’olive et une petite sauce vierge. Et puis, chaque mois, un pays étranger sera mis à l’honneur, par exemple la Thaïlande en octobre. La cuisine fusion ou cuisine du monde sera désormais une option attendue par de nombreux clients.
Avec une belle cave, les prix de la carte et des menus semblent s’être bien adoucis. Au déjeuner, le menu de la semaine s’affiche à présent à 14 €, 18 € ou 22 € (un, deux ou trois plats).
Quant au développement économique du Caro de Lyon, Baudoin et Juliette Darras, qui aiment les challenges, misent sur un CA d’un million d’euros. Un CA qui ne devrait qu’exploser au fil du temps et de la satisfaction des clients.
Au Gabion, comme au Caro de Lyon, le bonheur gourmand sera ainsi toujours au rendez-vous.

Michel Godet


Le Caro de Lyon
25, rue du Bât d’Argent - 69001 Lyon
Tel. : 04 78 39 58 58

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?