AccueilActualitéSociétéGastronomie - La cuisine s'ouvre au monde

Gastronomie - La cuisine s'ouvre au monde

Si ce dernier mot signifie Petit frère, Imouto veut dire Petite soeur.

ActualitéSociété Publié le ,

Gaby, né au Vietnam il y a 37 ans, est le fils d’Elise Liu, propriétaire du meilleur restaurant vietnamien de Lyon, « La Joncque d’Or ». Gaby étant le nom de la plantation de café asiatique « Gabie » de la grand-mère. Après les sushis de Yamamori, l’heure est désormais à une cuisine fusion mâtinée de gastronomie. Il est vrai que le chef a travaillé chez Jean- Paul Lacombe, Georges Blanc et ne cesse de passer son temps avec les cuisiniers lyonnais de qualité, MOF ou non, lorsqu’il ne s’occupe pas de son second établissement, Oto Oto, reconnaissable à ses grottes intérieures. Imouto est d’un tout autre style, celui à n’en pas douter de la zen attitude. Ici, tout respire le calme et la sérénité, de la cuisine à la décoration, avec le nouveau plafond lumineux aux fleurs fraîches. Au piano, Junko San, une « perle japonaise » qui sait avec son chef adapter la gastronomie à la cuisine fusion avec la nécessaire petite touche de féminité, si chère aux Asiatiques. Pour l’heure, la carte est courte et propose un menu du midi à 15 € (deux plats) et en plus le soir, un menu à 25 €. Des prix très doux pour une cuisine de qualité gastronomique, du fait maison, du cuit et préparé minute. Ainsi en entrée, la soupe de maïs, avec son émulsion au basilic, ou le maquereau, retour de pêche, mariné aux épices lointaines, offrent à eux seuls une palette de saveurs avec à la fois goût et délicatesse, jusque dans la vinaigrette aux parfums d’agrumes. Inutile de préciser, Asie oblige, que les présentations sont presque des tableaux. Pour continuer, la daurade royale (Poissonnerie Durand) rôtie façon Ponzu et sa purée de céleri rave et le confit de poulet parfumé au foie gras en garniture de pommes de terre sont des plats estampillés de la maison. Les desserts sont animés d’une même référence gourmande (banane flambée dans sa peau et glace, par exemple). Pas d’ostentation, mais du travail bien fait. Tout simplement. La carte des vins, courte également, propose cependant une très belle sélection vineuse : Côte- Rôtie, Gevrey-Chambertin… Ajouter à cela, un service sympathique – merci Akane San – et vous n’aurez plus aucune excuse de ne pas vous régaler dans cette nouvelle adresse lyonnaise. Un BiB Michelin serait du reste rapidement le bienvenu.


M. G.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?