AccueilActualitéSociétéGastronomie - Café Sillon - Retour de l'enfant prodige

Gastronomie - Café Sillon - Retour de l'enfant prodige

Exceptionnel.

ActualitéSociété Publié le ,

Comment pourrait-on qualifier autrement le bistrot délicieusement rétro de Mathieu Rostaing-Tayard ? Explosions de couleurs, charme de l’élégance, précision du coup de couteau... Au Café Sillon, chaque plat s’élabore et se dessine à la manière d’une toile. Du très grand art.
Son coup d’essai était déjà un coup de maître. Avec Le 126, Mathieu Rostaing-Tayard affolait le monde des gastronomes lyonnais en envoyant valdinguer les clichés et insufflant une bourrasque rafraîchissante au coeur du 6e arrondissement, plus habitué aux tables traditionnalistes qu’aux nouvelles adresses trendy. Quelques années plus tard – et un séjour prolongé au Japon et en Amérique du Sud –, Mathieu remet le couvert avec son Café Sillon, avenue Jean-Jaurès. Carrelage d’origine et tables en chêne massif, pans de mur bleu roi et comptoir aux lignes épurées confèrent à ce bistrot chic toute l’élégance d’un film franco-rétro. C’est brut de décoffrage, comme la carte, présentée sous la forme d’une simple feuille volante et aux intitulés minimalistes. Ça tombe bien, c’est à la mode. On y retrouve une ribambelle d’ingrédients, énumérés in extenso, tel un prélude à votre recette du dimanche midi : « pintade, poireaux, sarrasin, coings et thym citron », « queue de boeuf, betterave blanche, airelles, olives noires et oxalis », « risotto à l’encre de seiche, guanciale, sauge et ciboulette ». Belle occasion de réviser son vocabulaire gustatif.
La cuisine est à la hauteur des attentes : frappée, équilibrée, parfaitement assaisonnée. Même délicieusement barrée, on y retrouve forcément l’écho des anciens apprentissages réalisés chez Gagnaire, Portos ou Le Bec. Face à ce festival d’audace, les convives risquent d’être décontenancés par les desserts qui laissent, pourtant, plus que jamais la place à l’imagination. Subtil mélange de l’avocat et du granité citron, du cassis et de la glace au chèvre frais… Chaque aliment est à sa place et se combine parfaitement avec l’autre pour une explosion en bouche qui laisse sans voix. Ajoutez à cela une très belle sélection de vins d’auteur et quelques perles disponibles au verre (Niepoort Colheita 2001 !), et vous obtiendrez un Sillon qui, à n’en pas douter, continuera de tracer sa route dans la mémoire des bienheureux qui auront eu le plaisir d’en franchir le seuil.

Charlotte Mounard


Café Sillon
46, avenue Jean-Jaurès – Lyon 7e
Tél. 04 78 72 09 73

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?