AccueilGarde d'enfants : les coûts augmentent en Auvergne-Rhône-Alpes

Garde d'enfants : les coûts augmentent en Auvergne-Rhône-Alpes

La plateforme Yoopies, dédiée à la recherche d'assistantes maternelle a présenté son rapport annuel sur le coût de la garde d'enfants en France le 24 août. En Auvergne-Rhône-Alpes les tarifs ont augmenté de 1,6 % par rapport à la rentrée 2019.
Garde d'enfants : les coûts augmentent en Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le ,

Selon Yoopies, le secteur de la garde d'enfant a été fortement impacté par le ralentissement économique amorcé mi-mars, notamment à cause du confinement qui a marqué un coût d'arrêt des besoins de garde des parents. Bien que les salaires des assistantes maternelles aient légèrement augmenté en une année selon son étude annuelle (3.59 €/heure/enfant, + 1,99% par rapport à 2019), ces dernières restent les grandes perdantes de la crise sanitaire. La garde à domicile s'en tire à peine mieux avec un salaire horaire de 9.31€ (+2,08%). La rentrée scolaire 2020 s'annonce ainsi cruciale pour l'avenir du secteur.

Malgré la légère augmentation des salaires des assistantes maternelles, la situation de ces dernières demeures précaires et leurs tarifs restent les plus bas d'Europe. Comme l'an dernier, les Pays de la Loire et la Normandie sont les régions les moins chères : 3,24€ et 3,29€ par heure et par enfant. En Corse, région la plus chère, les parents devront débourser 4,49€ par heure pour faire garder leurs bouts de chou. La région PACA et l'Ile-de-France viennent compléter le podium des régions les plus onéreuses, avec des tarifs respectifs de 4,20€ et 3,99€ par heure par enfant. En Auvergne-Rhône-Alpes, le tarif horaire des assistantes maternelles est de 3,68 € (en progression de 1,66 %) se plaçant au-dessus donc de la moyenne nationale (3,59, + 1,99%).

Le rôle des entreprises

Yoopies explique aussi que dans l'hypothèse où les conditions sanitaires imposeraient le retour à un protocole sanitaire plus strict ou à des fermetures d'établissements scolaires, 64% des parents n'ont pas de solution de garde pour leurs enfants. “Les entreprises doivent prendre leur part et financer la garde d'enfant de leurs salariés, qui a un impact direct sur leur performance. Le gouvernement doit ainsi permettre le versement de prime ou de rémunération variable sous forme de financement de service à la personne afin de revitaliser le secteur” conclut Benjamin Suchar dirigeant de Yoopies.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?