AccueilCollectivitésFutur réseau express vélo : les Voies Lyonnaises entrent en piste

MOBILITÉS Futur réseau express vélo : les Voies Lyonnaises entrent en piste

Exit REV (Réseau Express Vélo), trop connoté autoroutes à vélo, place aux Voies Lyonnaises. D’ici 2030, un réseau de 13 lignes représentant 355 km d’infrastructures va être déployé sur le territoire pour favoriser la mobilité vélo.
Futur réseau express vélo : les Voies Lyonnaises entrent en piste
Métropole de Lyon-Olivier Chassignole - La ligne 1 entre Vaulx-en-Velin et Saint-Fons empruntera le quai Claude Bernard.

Collectivités Publié le ,

Les déplacements à vélo augmentent fortement chaque année dans l’agglomération lyonnaise et l’exécutif métropolitain souhaite encore renforcer le mouvement. "Notre objectif est de tripler d’ici 2026 le nombre de déplacements à vélo par rapport à 2020", indique Bruno Bernard. Pour inciter les habitants à choisir la bicyclette, le président de la Métropole de Lyon sait que la sécurité est un des enjeux majeurs.

"Beaucoup de nos concitoyens considèrent que se déplacer à vélo en ville est dangereux" , constate-t-il. C’est donc pour lever les craintes qu’un projet de réseau à l’échelle métropolitaine a été lancé. Après un an de travail et de concertation, Les Voies Lyonnaises viennent d’être dévoilées.


Les tracés détaillés des 13 lignes


"Il s’agit d’un réseau de 13 lignes qui représentera 355 km d’infrastructures et desservira 49 communes d’ici 2030", résume Bruno Bernard. La plus longue d’entre elles s’étendra sur 57 km entre Quincieux et Givors, mais la plupart des lignes font de 20 à 30 km : Lissieu/Villeurbanne, La Tour-de-Salvagny/Bron, Lyon/Saint-Priest…

La Métropole de Lyon s'inspire d'Amsterdam, Bruxelles ou Copenhague

Une première étape prévoit la mise en service d’ici 2026 de 250 km d’infrastructures, dont 100 km existants. Les élus parlent d’infrastructures et non de pistes cyclables car les aménagements sont conséquents. Le budget des Voies Lyonnaises s’élève d’ailleurs à 100 M€ pour ce mandat. "Pour garantir des trajets sécurisés, les cyclistes disposeront de voies de 3 à 4 mètres de large systématiquement séparées de la chaussée", souligne ainsi Fabien Bagnon.

Le vice-président délégué à la voirie et aux mobilités actives ajoute que l’accent a également été mis sur la sécurisation des carrefours et des ronds-points. Pour construire son réseau, la Métropole s’est inspirée des modèles développés à Amsterdam, Bruxelles, Copenhague…

Offrir une alternative à la voiture individuelle

Les premiers travaux démarreront bientôt sur plusieurs tronçons, même si certains tracés sont encore à l’étude. D’autres points sont également en réflexion comme l’éclairage des voies ou un feu vert anticipé pour les cyclistes. La création des Voies Lyonnaises viendra grignoter les voiries automobiles et les stationnements.

Un choix assumé par Bruno Bernard qui explique que l’ambition est d’offrir une alternative crédible à la voiture individuelle. En parallèle à ce projet, la Métropole prépare d’autres aménagements pour accompagner la mobilité vélo.

Afin de lutter contre le vol, l’offre de stationnements sécurisés est amenée à croître pour atteindre 15 000 places d’ici 2026.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?