Fusible

billet

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

Le rapport de la Cour régionale des comptes éclaire certaines dérives dans la gestion d’Erai comme elle pourrait le faire pour beaucoup d’autres structures de ce type. Qu’un proche de tel ou tel administrateur ait eu les faveurs d’un recrutement, cela fait doucement rigoler dans les chaumières lorsqu’on voit le personnel employé par les élus de tous bords. Il en va de même pour les déficits liés à une politique d’expansion ambitieuse, que jadis louaient les acteurs économiques. On va sans doute beaucoup parler ce que qu’Erai aura coûté. Parlera-t-on de son apport pour l’économie régionale et ses entreprises ? D’aucuns reprochent à Daniel Gouffé de s’être comporté comme un Pdg, non comme un président d’association. Or c’est justement cette qualité-là que saluaient ses interlocuteurs. Sinon pourquoi avoir adoubé un ancien grand patron à ce poste ? La faute originelle est ailleurs. Si les élus veulent privilégier les partenariats public-privé, ils doivent accepter une dose de risque comme toute entreprise qui investit. On ne joue pas sur un terrain où l’on n’accepte pas les règles du jeu.


Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?