AccueilHomme ou femme de la semaineFrédéric Minssieux prolonge l'aventure Clauger

Frédéric Minssieux prolonge l'aventure Clauger

Récompensé par EY, qui lui a remis le Prix de l'Entrepreneur 2016 pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Lyonnais Frédéric Minssieux est aux commandes de Clauger, l'entreprise familiale, depuis 2006. Avec une ambition : conforter sa place de leader dans l'industrie du froid industriel.
Frédéric Minssieux prolonge l'aventure Clauger
© : DR - Frédéric Minssieux réalise 85 % du chiffre d'affaires de Clauger dans l'agro-alimentaire

EconomieHomme ou femme de la semaine Publié le ,

En distinguant Frédéric Minssieux, le jury du Trophée de l’Entrepreneur Auvergne-Rhône-Alpes a braqué les projecteurs sur Clauger, une PME familiale qui n’en finit pas de progresser. Toujours installée à Brignais, où elle a vu le jour à l’initiative de Paul Minssieux il y a 45 ans, l’entreprise est désormais leader en France sur le marché du froid industriel et du traitement d’air de process. Quasiment incontournable dans l’univers de l’agro-alimentaire, Clauger s’est également positionné au fil du temps sur d’autres créneaux industriels. La pharmacie, la chimie… sont autant de terres de conquête sur lesquelles Frédéric Minssieux, directeur général depuis 2006, entend pousser ses pions et gagner rapidement des parts de marché.
« Pour l’heure, néanmoins, l’agroalimentaire reste notre cœur de cible. Nous réalisons 85 % de notre chiffre d’affaires dans cet univers, avec des clients comme Danone, Nestlé, Chobani… Les plus grands groupes mondiaux font appel à notre savoir-faire », souligne-t-il avec fierté. Une marque de confiance qui ne se limite pas aux frontières de l’Hexagone. Présent à l’international depuis 1980, Clauger a accéléré sa démarche d’internationalisation au début des années 2000. L’année dernière, l’export représentait quelque 46 % d’un chiffre d’affaires qui s’est établi à plus de 115 M€.
« Nous travaillons dans près de 90 pays et nous sommes implantés physiquement au Mexique, en Italie, en Espagne, aux Etats-Unis et depuis deux ans au Maroc », détaille Frédéric Minssieux. Avant d’assurer que cette présence à l’internationale devrait encore se renforcer à l’avenir, même si aucune destination n’est ciblée dès à présent. « Nous fonctionnons par opportunité. Mais j’aimerais que l’international représente environ 70 % de notre activité d’ici 15 ans », se contente-t-il d’indiquer.
Pour relever ce défi, Clauger s’appuiera à la fois sur des acquisitions ciblées et sur une forte croissance interne. « En moyenne notre croissance endogène est 15 % par an », indique Frédéric Minssieux, qui n’a pas peur de se fixer un objectif ambitieux à moyen terme : doubler de taille à 6 ans.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?