AccueilEconomieServicesFrank Debouck : « La qualité de notre recherche et de nos liens avec l'industrie est reconnue »

Frank Debouck : « La qualité de notre recherche et de nos liens avec l'industrie est reconnue »

Le directeur de l'Ecole Centrale Lyon présente les projets de transformation pour maintenir le rang de l'établissement dans les classements des écoles d'ingénieurs.
Frank Debouck : « La qualité de notre recherche et de nos liens avec l'industrie est reconnue »
Martine Leroy - Frank Debouck, directeur de l'Ecole Centrale Lyon.

EconomieServices Publié le ,

Dans quel contexte s'inscrit la levée de fonds en cours ?

L'Ecole Centrale Lyon a été créée en 1857 et a emménagé à Ecully en 1967 pour bénéficier d'un campus à l'américaine. Le site a été conçu par l'architecte lyonnais Jacques Perrin-Fayolle à qui l'on doit également le Sofitel, l'Insa, l'ENTPE... Le campus compte plus de 30 bâtiments qui ont besoin d'une rénovation pour répondre à la problématique énergétique, mais aussi aux nouveaux modes de formation. En 2007, nous avons adopté un schéma directeur immobilier et avons investi 26 M€. Aujourd'hui, notre projet stratégique ECL 4.0, qui se déploiera jusqu'en 2030, représente 50 M€ d'investissement. Grâce à la mobilisation de l'Etat, la Région et la Métropole de Lyon ainsi que de nos alumnis et d'entreprises comme Seb, Serfim et Hutchinson, nous avons déjà levé 11 M€. La première phase de travaux nécessite une enveloppe de 17 M€.

Quels sont les chantiers à mener ?

Nous consacrons 2,5 M€ à la réhabilitation d'un bâtiment qui accueillera le laboratoire de créativité et d'innovation. Ce skylab proposera de nouvelles méthodes pédagogiques, des espaces innovants, une vitrine des projets étudiants… Ce bâtiment de 1 200 m2 est aujourd'hui occupé par la direction et l'administration de l'établissement qui seront relocalisées. Nous allons également construire un bâtiment de 5 000 m2 pour réunir la formation et la recherche en tribologie et en mécanique des matériaux. Ce projet à 12 M€ devrait être lancé fin 2020 pour une livraison 16 mois plus tard. Ce bâtiment TMM2 offrira davantage d'espaces pour des simulations et des expériences. Tous ces projets verront le jour d'ici 2022.

Que prévoit la seconde phase du programme ?

Nous avons un projet de transformation et de regroupement de deux grandes halles industrielles. Le laboratoire Ampère, spécialisé dans l'exploitation de l'énergie dans les systèmes en relation avec leur environnement, et le laboratoire de mécanique des fluides et d'acoustique seront réunis dans un seul hangar pour favoriser le croisement des disciplines. Nous serons ainsi encore plus performants dans nos recherches sur l'énergie, le transport et l'environnement. Cette opération à 28 M€ devrait se réaliser en 2025. Nous installerons aussi un nouveau pôle d'accueil et de services à l'entrée du site pour 5 M€.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?