AccueilActualitéFrançois Hollande à Lyon : « La santé est une dimension de sauvegarde de la paix »

François Hollande à Lyon : « La santé est une dimension de sauvegarde de la paix »

François Hollande à Lyon : « La santé est une dimension de sauvegarde de la paix »
D.R. - Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE, Jacob Zuma, François Hollande et Margaret Chan, directrice générale de l'OMS

Actualité Publié le ,

Malgré les attentats de Bruxelles, la veille, il a maintenu son déplacement à Lyon. Accompagné de Jacob Zuma, le président de la République d’Afrique du Sud, François Hollande a commencé sa journée du mercredi 23 mars par une visite de l’IHOP, Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique du centre Léon-Bérard. Il a rencontré des enfants malades et leurs parents ainsi que le personnel médical, rappelant l’engagement de l’Etat au sein du 3e Plan cancer. Le président de la République a ensuite évoqué, au sein de la commission des Nations Unies sur l’emploi en santé et la croissance économique, des solutions favorisant la mise en œuvre du Règlement sanitaire international, le RSI. Cet accord, signé par 196 pays membres de l’OMS, a un rôle primordial de prévention et de détection de l’urgence sanitaire. Mais il doit, à ce jour, être renforcé, deux tiers des pays signataires n’ayant pas encore atteint les capacités qu’il recommande.

« Les crises sanitaires sont un défi grandissant pour notre communauté internationale. L’expérience de leur gestion a permis d’en tirer trois enseignements : l’anticipation, la mobilisation citoyenne et la coopération internationale », a déclaré Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, rappelant les leçons tirées de l’épidémie du virus Ebola. Ce dernier, avec le virus Zika, confirme la mondialisation croissante des risques sanitaires et l’implication de chaque pays, gouvernement, organisation, et acteur public et privé. « La succession de ces crises sanitaires traduit une urgence. La menace est globale et peut avoir une conséquence mondiale. Nous sommes tous concernés par les fléaux sanitaires. Nous devons agir vite pour mieux prévenir, mieux détecter et mieux riposter. La santé est devenue une dimension de sauvegarde de la paix et de la sécurité. Les crises sanitaires sont liées aux crises politiques. Agir pour la paix, c’est aussi assurer la santé de tous. » François Hollande veut ainsi fixer des priorités face à cette urgence de santé en améliorant les systèmes de surveillance et d’alerte, en répondant aux crises en urgence, en intervenant aux bons moments auprès des ONG, en mobilisant les professionnels de réserve et en développant la recherche. Le renforcement des systèmes de santé s’impose, avec l’appui de l’OMS. « La France s’engagera, avec ses partenaires du G7, pour offrir une assistance dans les cinq prochaines années à au moins 60 pays. »

Ce n’est sans doute pas un hasard si, dix ans après la création du RSI, les participants à cette conférence se sont retrouvés à Lyon, lieu de référence pour la recherche, où le laboratoire P4 Jean Mérieux a joué un rôle essentiel dans la lutte contre le virus Ebola et où Sanofi Pasteur produit le vaccin contre la dengue. Le bureau de l’OMS à Lyon (présent depuis 15 ans entre Rhône et Saône) devra désormais se charger de l’évaluation de la capacité des états à mettre en œuvre le RSI et envisager la formation des cadres de la sécurité sanitaire.



Lyon, pôle d'excellence du Règlement sanitaire international

« Nous venons d’accueillir une Conférence Sécurité Sanitaire Internationale de haut-niveau, qui s’est déroulée avec succès. L’une des conclusions de cette conférence a été de conforter le rôle de Lyon comme pôle d’excellence pour la mise en œuvre du RSI. Je suis fier que Lyon puisse apporter son expertise et ses compétences en matière de santé, et notamment pour la prévention des pandémies et risques sanitaires internationaux. Récemment, c’est à Lyon que Sanofi a développé le vaccin contre la dengue. Prochainement, c’est à Lyon que se tiendra Biovision, le forum mondial sur les sciences de la vie. Je crois que nous saurons nous montrer à la hauteur des défis qui nous attendent dans ce domaine », a déclaré Gérard Collomb, le président de la Métropole de Lyon.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?