AccueilEconomieServicesFrançois Bloch, expert de l’innovation

François Bloch, expert de l’innovation

L’homme d’aujourd’hui concède volontiers que l’étudiant d’hier n’était pas passionné par les études.

EconomieServices Publié le ,

« Ma meilleure amie, c’était ma montre », lance François Bloch en préambule. Hors de question, dans ce contexte, de suivre les traces de son père, professeur à la Faculté de médecine de Strasbourg. D’autant qu’à la rudesse des études s’ajoute « une vraie aversion pour la biologie ». C’est donc presque par hasard qu’il s’engage dans la gestion. « Un ami de mon père, expert-comptable, avait une voiture très séduisante et mon meilleur ami a fait ses études dans la même filière. Cela a finit par me convaincre », souligne-t-il avec humour.

Ce choix le mènera d’abord dans un premier petit cabinet, puis dans un second, plus conséquent. L’associé est séduit par le conseil qui se développe autour de l’expertisecomptable. « C’est une mécanique intellectuelle spécifique. Le temps d’une mission, limité, on peut pointer les axes d’amélioration de chacun. On est entrepreneur avec chaque client », estime celui qui a été lui-même un créateur pendant ses études. « A 19 ans, j’ai monté une petite entreprise qui proposait des stages de tennis et de ski, ma passion. J’ai revendu la marque au moment opportun ».

A 28 ans, François Bloch, rejoint KPMG à Epinal : « Les grands réseaux ont la force des moyens, possèdent un savoir-faire de haute technicité et fonctionnent en mode intrapreneur, cela me correspond bien », ajoute celui qui, quelques temps plus tard, s’envole pour Lille. Ce fut une renaissance. D’abord, parce que l’expert se découvre du talent pour le management : « J’ai toujours eu le goût du contact, cela m’est assez naturel. Je réalise que seul on n’est rien, que je peux concourir à libérer les énergies pour favoriser l’imagination et les initiatives ». Ensuite, parce qu’il découvre un univers jusqu’alors inconnu : les incubateurs, les startup et les biotechnologies. « Tous les associés, très connus dans l’écosystème lillois, avaient un domaine de compétence. Je suis allé vers l’émergent, j’y ai trouvé une énergie et un dynamisme incroyables », se souvient-il. Il accompagne quelques levées de fonds, étoffe son équipe, duplique le système et finira par animer ce marché sur le plan national. Depuis lors, il ne lâchera pas cet axe des entreprises technologiques de croissance, même lorsqu’il est nommé à Lyon, avec une région conséquente à piloter. Au contraire. « L’axe Grenoble-Lyon a clairement le profil de ce marché. Je m’y retrouve complètement dans cette région proche des Alpes et de la Provence ». François Bloch s’est vite adapté à son nouveau lieu de vie. « Nous faisons des métiers de contact, en lien avec le développement économique local. Je porte très vite les couleurs de mon équipe », souligne ce sportif amateur de tennis, de ski et de golf, « un compétiteur, mais bon perdant ».


.../...

Lire la suite dans Le Tout Lyon Affiches n°5248 du 11 avril 2015

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?