AccueilEconomieServicesFrédéric Merlin, graine de l’immobilier

Frédéric Merlin, graine de l’immobilier

A 24 ans, Frédéric Merlin est déjà un homme heureux.
Frédéric Merlin
DR - Frédéric Merlin

EconomieServices Publié le ,

Le président d’Imea Conseil, un cabinet spécialisé en immobilier d’entreprise (vente, location, cession et investissement) vit depuis deux ans de ses deux passions : l’immobilier et l’entreprenariat.

La première lui fut transmise par un ami de ses parents, la seconde relève davantage de l’intrinsèque. « Quand j’étais enfant, j’avais monté un petit commerce de bonbons, que je revendais à mes camarades en prenant une marge au passage. Etre mon propre patron, cela a toujours était une évidence pour moi », souligne ce fils d’un entrepreneur de la région « en tuyauterie industrielle ». Bac en poche, à 17 ans, l’étudiant, plutôt studieux, s’engage d’abord dans des études supérieures classiques. Il vise la licence en droit et un master en immobilier.

Une passion pour l'immobilier d'entreprise

Mais son premier stage, la rencontre avec le terrain et « un semestre à Lyon 3 pendant lequel je me suis bien amusé », le détournent de son premier objectif. Chez Lyon Omnium, il découvre l’immobilier d’entreprise. « J’ai eu le coup de foudre pour cette discipline », assure-t-il. Au point qu’il abandonne fac et longues études pour un BTS en alternance au sein de la structure lyonnaise où il s’investit et apprend les ficelles du métier. « C’est là que j’ai découvert comment faire des affaires en se basant sur la relation humaine, la rencontre et la confiance», poursuit-il. Des valeurs qui collent avec sa personnalité. « Je ne supporte pas l’hypocrisie, le mensonge et la trahison. Dans la vie, en général, et encore moins dans les affaires ».

Quelques années plus tard, le garçon pressé - il a un peu plus de 20 ans - en demande davantage sans trouver l’écho suffisant chez son ancien patron. C’est le déclic. Il démarre sa propre activité, « avec zéro client et zéro réseau », souligne-t-il fièrement. Son âge a-t-il été un problème pour convaincre des clients ? « Au début, je mentais un peu pour gagner en confiance. Mais j’ai toujours eu la chance de faire plus vieux que mon âge, répond-il avec humour. Aujourd’hui, c’est une vraie force. J’ai cette capacité à transformer mes différences en atout ».

…/…

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5158 du 20 juin 2015

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?