AccueilCollectivitésFourvière vise le label « Grand site de France »

Fourvière vise le label « Grand site de France »

Mené par la ville de Lyon et la Métropole en collaboration avec des acteurs publics et privés, le projet de labellisation est destiné à valoriser toutes les facettes de la colline lyonnaise.
Fourvière vise le label « Grand site de France »

Collectivités Publié le ,

Berceau historique de Lyon, la colline de Fourvière attire chaque année 2,5 millions de visiteurs. Haut lieu culturel et cultuel, elle dispose de sites patrimoniaux qui n'ont de cesse d'évoluer avec le temps, conservant leur architecture et leur authenticité tout en se muant pour s'ouvrir à de nouvelles perspectives. Ainsi en est-il par exemple du théâtre antique d'où résonnent les Nuits de Fourvière.

La Fondation Fourvière a lancé, depuis deux ans, un important projet pour mieux accueillir les pèlerins et touristes qui affluent, sans cesse plus nombreux, autour de la basilique, mais également pour découvrir les musées, édifices religieux, parcs et jardins ainsi que la vue panoramique. Ils jouissent par ailleurs d'une offre hôtelière et gastronomique haut de gamme avec quatre hôtels de luxe et cinq restaurants étoilés. Enfin, le cœur de la colline bat aussi au rythme d'une vie étudiante très vivante avec des établissements qui diversifient leurs enseignements entre les sciences, les technologies, l'art et la culture. Le projet de campus universitaire mené par l'ECAM vise ainsi à mettre en synergie ces diverses compétences.

Pour améliorer la cohabitation entre étudiants, touristes et habitants, la répartition des flux, la préservation et la valorisation du site inscrit au patrimoine de l'Unesco et développer une offre globale, la ville et la Métropole de Lyon, aux côtés des partenaires publics et privés oeuvrant à la dynamique de la colline, ont décidé de lancer un comité Grand site de Fourvière. Ce processus, mis en place par l'Etat et la commission européenne, sera présenté en juin. Il sera destiné à promouvoir la colline de Fourvière sous ses multiples facettes, au même titre que les quarante Grands sites de France, pour ne citer que Rocamadour, le Marais poitevin ou la baie de Somme. « Nous devons penser l'ensemble de la vie de cette colline historique, de manière prospective et évolutive sans impacter la qualité touristique », précise Georges Képénékian, maire de Lyon. Il s'agit d'une vision ambitieuse pour ce périmètre qui s'étend des bords de Saône, en passant par Saint-Jean, Sainte-Irénée jusqu'au fort de Loyasse et qui compte 16,5 hectares de nature. Les enjeux autour de ce projet partenarial sont nombreux, tout autant que les arguments pour prétendre à une labellisation. La démarche est menée par une étude de l'agence d'urbanisme lancée dès 2015.

Agnès Giraud-Passot

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?