AccueilSpectacle vivantFourvière : un Eclat final sous le signe de la pop déjantée

Fourvière : un Eclat final sous le signe de la pop déjantée

Fourvière : un Eclat final sous le signe de la pop déjantée
Richard Haughton - Loreena McKennitt

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Cette soirée Éclat final est placée sous le signe de la bonne humeur et de la joie de vivre, avec au programme de deux propositions tout à fait différentes mais éminemment complémentaires et aussi réjouissantes l'une que l'autre. Ainsi les inénarrables Franglaises, que le public lyonnais avait pu découvrir à de nombreuses reprises dans diverses salles de l'agglomération, sont de retour après leur première venue aux Nuits en 2013.

Faut il présenter ces joyeux lurons et joyeuses luronnes qui détournent le principe du blind-test dans un show jubilatoire qui enchante et réveille le public. Molière du meilleur spectacle 2015, ils donnent aux tubes qu'on a tous chantonnés une dimension burlesque assez cocasse. Les Beatles sont Les Scarabées et chantent Bonjour Au revoir (Hello Goodbye), Purple Rain de Prince se transforme en Pourpre Pluie. Dotés d'une énergie et d'un sens de l'humour contagieux, les quatorze artistes musiciens-chanteurs-comédiens transforment des hits anglo-saxons que tout le monde connaît en irrésistibles ritournelles qui prennent un tour drolatique. Les traductions mot à mot recèlent des trésors de bouffonnerie que la troupe exploite à fond. Sous la moquerie se cache toujours l'hommage, d'autant qu'elle est servie par des artistes impeccables, totalement engagés et à l'enthousiasme communicatif.

Pour conclure cette soirée enjouée, Aline Afanoukoé animera Arte fait son karaoké, une première dans la capitale des gaules qui s'est déjà déroulée à Strasbourg lors de la Fête de la musique pour fêter les 10 ans de l'offre numérique de la chaine culturelle franco-allemande, et qui consiste à chanter sur une play-list video des concerts enregistrés par Arte.

Mardi 30 juillet à 20 h

Loreena McKennitt

Ce sera le dernier concert à Fourvière cette année. La flamboyante Loreena McKennitt va enflammer le grand théâtre avec ses ballades celtiques et les compositions de son 10e album, le premier depuis 6 ans, Spanish Guitars and Night Plazas, aux inspirations hispanisantes. Avec sa harpe et son inépuisable curiosité, elle fait découvrir un répertoire tout en l'ouvrant à d'autres influences. L'heureux mariage de la virtuosité et de l'ouverture au monde.

Lundi 29 juillet à 20 h 30

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?