AccueilCollectivitésFourvière sous pavillon du mécénat

Fourvière sous pavillon du mécénat

Fourvière sous pavillon du mécénat

Collectivités Publié le ,

Pour Véronique Bouscayrol, Econome du diocèse de Lyon, « Il s'agit d'une porte d'entrée sur un nouveau site issu du plan Nouvel Elan. A terme, en 2022, celui-ci sera composé de la Maison Carré, du Belvédère, de la Maison Decourtray, de la Halte des pèlerins, Maison des Chapelains, la Maison Fourvière et de l'espace découverte ». Une véritable tour de contrôle pour organiser le parcours des visiteurs à Fourvière. Depuis juillet, la centaine de bénévoles mobilisée autour de cet accueil ont déjà pu guider 6 000 visiteurs en provenance de 40 pays. La création de ce pavillon prévoit une nouvelle proposition de visites thématiques, de nouveaux parcours et pèlerinages en partenariat avec l'Office du Tourisme de Lyon.

Avec 2,5 millions de visiteurs (dont 500 000 pèlerins) par an, Fourvière tient une place prépondérante dans le paysage touristique lyonnais tout comme dans le cœur des Lyonnais et de ses élus comme en témoigne Gérard Collomb, maire de Lyon : « Fourvière est l'un des tout premiers édifices que l'on voit lorsqu'on arrive sur la ville. Au-delà de sa fonction religieuse, c'est un site cher aux Lyonnais mais qui le devient aussi pour les personnes de plus en plus nombreuses, en visite dans notre ville ».

Ce programme a nécessité des investissements estimés à environ 24 millions d'euros sur 6 ans (hors aménagements extérieurs). Celui-ci a reçu le soutien des collectivités de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Ville de Lyon, de l'État (Direction régionale des affaires culturelles) et du diocèse de Lyon à hauteur de 12 M€. Les dons et mécénat d'entreprises, avec en tête la Fondation Mérieux se sont montés à 7 m€. Son président, Alain Mérieux précisant au passage qu'il « préfère le terme de participation à celui de mécénat, le jugeant moins contraignant dans sa définition en matière de financements ». Les visiteurs et particuliers ainsi que la Fondation Fourvière ont concouru à hauteur de 5 M€.

Renouvellement du Voeu des Échevins

Tous les 8 septembre depuis 1643, le Voeu des Echevins, formulé pour conjurer à l'époque la peste à Lyon, manifeste l'attachement de ville à la Vierge, protectrice de la ville. Au fil du temps, ce temps fort religieux est devenu un moment fort pour les élus locaux, qui reçoivent à l'instar de Lyon et de ses habitants, la bénédiction de la communauté catholique lyonnaise, en l'occurrence cette année, ordonnée par Monseigneur Michel Dubost, administrateur apostolique du diocèse de Lyon, qui a succédé au Cardinal Philippe Barbarin.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?