AccueilExpositionJournées européennes du patrimoine : foisonnement de découvertes

Journées européennes du patrimoine : foisonnement de découvertes

Journées européennes du patrimoine : foisonnement de découvertes

CultureExposition Publié le ,

Mais ce qui fait le grand intérêt de ces JEP comme on les appelle familièrement, particulièrement cette année, ce sont les bâtiments qui ouvrent leurs accès pour la première fois.

En Auvergne Rhône Alpes, ils ne sont pas moins de 482, monuments et autres bâtisses, comme l'immeuble La vague situé sur le quai de Saône, à Vaise, à entrebâiller leur porte ou à l'ouvrir largement en proposant des visites décalées, des jeux de pistes inédits, pour tous les âges et tous les goûts.

Ainsi les aficionados de pierres antiques peuvent se réjouir de la visite guidée des plus longs vestiges de ce qui fut le plus important des aqueducs construits par les Romains dans la région, l'aqueduc du Gier sur le lieu-dit du Plat de l'air à Chaponost, qui alimentait la métropole en eau à l'époque gallo-romaine, sans doute la ville haute.

Construit sans doute au début de notre ère (sous le règne de Claude, peut-être), c'est à Chaponost qu'il est le plus impressionnant avec ses 92 arches encore debout et son parement réticulé en très bon état à certains endroits, donnant au site un petit air de campagne romaine. L'amphithéâtre des trois Gaules, habituellement clos, sera également ouvert le samedi pour présenter une histoire de l'habitat, de la préhistoire à nos jours.

Ceux et celles qui s'intéressent à l'habitat alternatif peuvent également aller faire un tour à la résidence Passerelles, propriété d'habitat et Humanisme, un bâtiment construit en containers maritimes recyclés qui loge 9 familles monoparentales de façon temporaire dans le quartier de Gerland. Sans oublier le coup de projecteur à l'architecte Tony Garnier, né il y a 150 ans.

21 et 22 septembre, journeesdupatrimoine.gouv.fr

Matrimoine

En 2014, l'association collectif H/F (mouvement de lutte pour l'égalité entre les femmes et les hommes) lançaient, comme un pied de nez à l'institution, les Journées du Matrimoine. Depuis l'année dernière, elles font partie du programme officiel (même si le picto n'est pas très souvent représenté dans la masse des propositions, il y en a tout de même une trentaine). Ainsi, des balades urbaines sont organisées dans 4 arrondissements, le 1er, le 2è, le 7è et le 9è sur le thème où sont les femmes ? Pour découvrir à travers les rues les portraits de femmes qui ont marqué l'histoire lyonnaise, tout en tombant dans l'oubli...

Portait de Louise Labé par Pierre Woeiriot (©Wikimedia Commons)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?